Pénurie de carburant : 21,9 % des stations-service en difficulté, l’amélioration se confirme

Embellie En ce qui concerne les Hauts-de-France, Agnès Pannier-Runacher observe « une amélioration très rapide »

C.d.S
— 
File d'attente à une station service.
File d'attente à une station service. — SICCOLI PATRICK/

La situation pour les automobilistes s’améliore, en particulier dans les Hauts-de-France, et le gouvernement note une embellie sur tout le territoire. Ce mercredi 19 octobre, « 21,9 % des stations-service sont en difficulté au niveau national », annonce le ministère de la Transition énergétique. La baisse se confirme puisqu’elles étaient 24,8 % à connaître des perturbations mardi et 28,1 % lundi.

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher a pointé sur France Info « une amélioration très rapide » dans la région Hauts-de-France, « où on est passé de 55 % à moins de 20 % de stations qui ont au moins un produit manquant ». 16,6 % des stations de la région sont encore impactées, un niveau inférieur à la moyenne nationale.



En revanche, certaines régions rencontrent toujours des difficultés majeures, notamment l’Ile-de-France où 33 % des stations voient leur service perturbé, mais aussi la Bourgogne Franche Comté (37 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (31,7 %).

Alors que le mouvement de grève a été reconduit par les salariés mercredi matin, Agnès Pannier-Runacher a annoncé de nouvelles réquisitions de salariés sur le site de TotalEnergies à Feyzin dans le Rhône. « Dix personnes » seront réquisitionnées, a-t-elle précisé.