Crise énergétique : Les réseaux mobiles pourraient aussi subir des coupures cet hiver

TELEPHONIE Enedis pourrait annoncer aux opérateurs des coupures de réseau la veille pour le lendemain cet hiver, soit un délai beaucoup trop court pour qu’ils puissent s’organiser

20 Minutes avec agence
Les opérateurs s'inquiètent face au risques de coupure du réseau cet hiver (illustration).
Les opérateurs s'inquiètent face au risques de coupure du réseau cet hiver (illustration). — Pixabay

Les opérateurs de téléphonie mobile ne cachent pas leur inquiétude face au risque de coupures cet hiver. En effet, le gestionnaire du réseau, Enedis, a seulement prévu de les informer la veille pour le lendemain en cas de coupures liées à la pénurie d’énergie qui se profile, explique Phonandroid ce vendredi.

Maintenir un service minimum pour les appels d’urgence

Ce délai est jugé beaucoup trop court par les opérateurs. Et pour cause, les antennes sont équipées de batteries de secours pour fonctionner en cas de coupure mais celles-ci ne peuvent tenir que quelques heures.

L’enjeu est donc à la fois de faire inscrire certaines infrastructures des opérateurs à la liste des services considérés comme essentiels et qui seront protégés des pannes de courant. Mais aussi de définir le protocole à mettre en œuvre en cas de coupure afin de maintenir un service minimum, plus particulièrement pour les appels d’urgence.



Une réduction de la consommation des opérateurs

Si les opérateurs parviennent à travailler en collaboration avec le gestionnaire du réseau d’énergie, il serait envisageable de remplacer les antennes visées par une coupure par d’autres situées à proximité afin qu’elles prennent le relais.

Dans le même temps, certains opérateurs ont commencé à réduire leur consommation afin d’espérer le moins de problèmes cet hiver. Une réaction logique car la meilleure façon de faire face à la crise de l’énergie est encore de diminuer la consommation dans de nombreux domaines.