Crise énergétique : Bercy va recruter un « négociateur » pour aider les entreprises à signer leurs contrats d’énergie

Industrie « Nous ne souhaitons pas que l’industrie soit une victime collatérale de la guerre en Ukraine », a dit le ministre délégué Roland Lescure

20 Minutes avec AFP
Roland Lescure, ministre délégué à l'Industrie.
Roland Lescure, ministre délégué à l'Industrie. — Christophe ARCHAMBAULT

Bercy va recruter dans les prochains jours un « négociateur » dans ses services pour aider les entreprises industrielles dans leurs relations avec les fournisseurs d’énergie, a annoncé mercredi à l’AFP le ministre délégué à l’Industrie Roland Lescure.

« Nous ne souhaitons pas que l’industrie soit une victime collatérale de la guerre en Ukraine », a expliqué le ministre à l’issue de la réunion qui s’est tenue à Bercy avec les fournisseurs de gaz et d’électricité, sommés d’avoir de meilleures pratiques dans leurs relations avec les clients notamment professionnels.

« Il jouera le rôle de facilitateur pour accompagner les petites et moyennes entreprises, notamment énergo-intensives dans leurs négociations avec les fournisseurs d’énergie », qui peuvent être difficiles au moment des renouvellements de contrats par exemple, a précisé le ministre.

Charte de bonnes pratiques

Il s’agit pour le ministère de « systématiser » un accompagnement qui a déjà été mis en œuvre au cas par cas avec des entreprises en difficulté comme le verrier Arc, un gros consommateur d’énergie.

Le ministère souhaite que les entreprises qui connaissent des négociations tendues avec leurs fournisseurs se rapprochent d’abord des commissaires aux restructurations et préventions des difficultés des entreprises (CRP), positionnés auprès des préfets de région, avant de se tourner vers Bercy. « Les cas les plus difficiles » peuvent être examinés à Bercy, et le cas échéant, être transmis à ce négociateur, a expliqué M. Lescure.

Les principaux fournisseurs de gaz et d’électricité ont signé une charte de bonnes pratiques qui comporte 25 engagements, principalement à destination des PME. Ils promettent par exemple de prévenir les clients deux mois avant l’arrivée à échéance de leur contrat, et devront aussi proposer au moins une offre à leurs clients afin qu’aucune entreprise ne se retrouve sans aucun contrat. De son côté, l’Etat va faciliter la signature des contrats de gaz et d’électricité pour les entreprises en apportant sa garantie.