Les prix de l’essence repartent à la hausse en France

porte-monnaie Le gazole a enregistré une hausse de 3,6 centimes, la plus forte de tous les carburants

20 Minutes avec AFP
— 
Passer à la pompe va vous coûter un peu plus cher.
Passer à la pompe va vous coûter un peu plus cher. — IADE-Michoko

Mauvaise nouvelle pour le pouvoir d’achat. A la baisse depuis un mois, les prix moyens des carburants routiers sont repartis à la hausse la semaine dernière, selon des chiffres arrêtés vendredi et communiqués lundi par le ministère de la Transition écologique.

Les prix à la pompe n’avaient plus augmenté depuis fin août. Ces prix tiennent compte du relèvement de la ristourne de l’Etat appliquée depuis le 1er septembre, à hauteur de 30 centimes par litre en métropole continentale.



En station-service, le prix moyen du gazole s’affichait à 1,6956 euro le litre la semaine dernière, soit une hausse de 3,6 centimes par rapport à la semaine précédente. Le supercarburant sans plomb 95-E10 a lui augmenté de 3 centimes, à 1,5185 euro le litre, contre 1,4876 euro la semaine précédente.

La hausse a été moins marquée pour le supercarburant sans plomb 95 qui se vendait en station-service à un prix moyen de 1,5737 euro, soit 2,6 centimes de plus par rapport à la semaine précédente.

Ces niveaux sont toutefois loin d’atteindre les prix des carburants à la fin août, juste avant le relèvement de la ristourne de l’Etat : à cette époque, le prix du gazole était de 1,9488 euro, de 1,7797 euro pour le sans-plomb 95 et de 1,7392 euro pour le sans-plomb 95-E10.

La remise financée par l’Etat sur les carburants et instaurée en avril est passée de 18 centimes à 30 centimes par litre le 1er septembre, pour deux mois, et sera ensuite minorée à 10 centimes en novembre-décembre.