Crise énergétique : Les Emirats vont fournir à l’Allemagne du gaz liquéfié et du gazole

ENERGIES FOSSILES Les Allemands souhaitent se passer au plus vite du gaz russe, et vont se fournir au Proche Orient

20 Minutes avec AFP
Le chancelier allemand Olaf Scholz (à gauche), devant une turbine de Nordstream 1, le pipeline qui relie l'Allemagne à la Russie pour la fourniture de gaz.
Le chancelier allemand Olaf Scholz (à gauche), devant une turbine de Nordstream 1, le pipeline qui relie l'Allemagne à la Russie pour la fourniture de gaz. — Bernd Thissen

Direction le Proche Orient. Les Emirats arabes unis et l’Allemagne ont signé dimanche à l’occasion d’une visite du chancelier allemand Olaf Scholz à Abou Dhabi, un accord prévoyant la fourniture en 2022 et 2023 de gaz liquéfié et de diesel de ce pays du Golfe à Berlin.

Le dirigeant allemand effectue depuis samedi une tournée dans des pays du Golfe pour nouer des partenariats énergétiques dans l’espoir de remplacer les approvisionnements russes et atténuer la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine.

Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, le président émirati, a ensuite déclaré sur Twitter qu’il s’était également entretenu avec Olaf Scholz « d’autres opportunités de coopération dans des domaines tels que la sécurité énergétique, la réduction des émissions et l’action climatique ».

Un terminal flottant d’importation de GNL en construction en Allemagne

L’accord signé dimanche prévoit l’exportation d’une cargaison de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Allemagne à la fin de 2022, puis la fourniture de quantités supplémentaires en 2023.

L’agence Wam fait état d’une livraison directe de diesel réalisée en septembre et d’un accord pour fournir jusqu’à 250.000 tonnes par mois de diesel pour 2023.

En vertu de cet accord, les Emirats arabes unis fourniront « une cargaison de GNL qui sera livrée fin 2022 et utilisée pour la mise en service du terminal flottant d’importation de GNL de l’Allemagne à Brunsbuettel », un port de la mer du Nord.

La société pétrolière publique émiratie ADNOC a effectué sa toute première livraison directe de diesel à l’Allemagne en septembre, et « fournira jusqu’à 250.000 tonnes de diesel par mois en 2023 », selon la même source.

L’Allemagne veut diversifier ses fournisseurs en énergie fossile

Le dirigeant allemand avait déclaré auparavant que son pays était déterminé à ne plus jamais dépendre d’un seul fournisseur d’énergie. « Avec les investissements que nous réalisons en Allemagne et qui se concrétiseront progressivement l’année prochaine, nous disposerons en effet d’une infrastructure d’importation de gaz qui fera que nous ne dépendrons plus directement d’un fournisseur spécifique à l’autre bout du pipeline », a ajouté le chancelier allemand.

« Nous devons faire en sorte que la production de gaz liquéfié dans le monde soit suffisamment avancée pour que la forte demande puisse être satisfaite sans avoir à nous rabattre sur les capacités de production en Russie utilisées jusqu’à présent », a déclaré Olaf Scholz.