Gaz: faut-il changer de fournisseur pour payer moins cher?

CONSOMMATION Depuis le 1er juillet 2007, chaque particulier peut choisir son fournisseur de gaz naturel. Alors que GDF augmente à partir de ce jeudi ses tarifs de 9,7%, est-il judicieux de changer de fournisseur? Et chez qui aller pour payer moins cher? 20minutes.fr fait le point...

Bérénice Dubuc

— 

Une gazinière photographiée à Paris, le 29 mai 2007.
Une gazinière photographiée à Paris, le 29 mai 2007. — AFP PHOTO ERIC PIERMONT

Au 31 décembre 2009, seulement 6% des Français avaient quitté GDF pour un fournisseur alternatif. Avec l’augmentation de 9,7% prévue à partir de ce jeudi des prix de l’opérateur historique, ne vaudrait-il mieux pas faire comme eux? Décryptage.

GDF augmente ses prix, les autres fournisseurs aussi?

L’offre de GDF qui augmente ce 1er avril est celle au tarif réglementé, c’est-à-dire que ses prix sont fixés par les pouvoirs publics, en l’occurrence la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

Les offres des fournisseurs alternatifs sont dites «à prix de marché». Leur évolution tarifaire se fait en fonction du contrat signé. Certaines sont à coût fixe pendant une période donnée (1 an, 2 ans, 5 ans), d’autres sont indexées sur le tarif réglementé. Ces dernières vont donc automatiquement augmenter, mais dans la marge définie par le contrat: si celui-ci stipule que le particulier payera toujours 5% de moins que le tarif réglementé, sa facture de gaz augmentera, mais sera toujours 5% inférieure à celle proposée par l’opérateur historique.

Chez qui aller pour payer moins cher?

En fait, impossible de dire définitivement «tel fournisseur est le moins cher», car la meilleure offre n’est pas la même pour tous, et dépend de sa consommation. «La différence entre les tarifs dépend de l’usage qu’on fait du gaz naturel», indique Stéphane Mialot, directeur des services du Médiateur national de l’énergie. «Comme pour la téléphonie mobile, le meilleur prix dépend de la consommation. Celui qui a téléphone 1 heure par mois ne cherche pas la même offre que celui qui en consomme huit.»

Comment comparer les offres?

En utilisant le comparateur indépendant du Médiateur national de l’énergie, qui renseigne sur l’éventail des offres proposées en France, ou en appelant le 0810 112 212, la ligne d’information du Médiateur.

En tout état de cause, il faut garder à l’esprit que, lorsqu’on signe un contrat à prix de marché avec un tarif fixe pour une période donnée, le fournisseur est libre d’augmenter ses tarifs à échéance du contrat, sans plafonnement. Cependant, il est possible à l’échéance du contrat de choisir un autre fournisseur au tarif de marché. «La difficulté n’est pas d’avoir un prix bas, les fournisseurs proposent forcément des tarifs moins élevés pour attirer les clients, mais d’en maîtriser la variabilité. Avec ces fournisseurs, ce n’est moins cher que pour une durée donnée», déplore Thierry Saniez, délégué général de l’association de consommateurs CLCV.

En effet, un client qui quitte le tarif réglementé pour rejoindre un autre opérateur ne peut pas revenir à son tarif initial. Il s'agit du principe de l'irréversibilité qui a été voté par le législateur. On peut néanmoins revenir chez l'opérateur historique, mais sur une offre de marché.