L'Union européenne se penche sur le sort de la Grèce

— 

La situation grecque est au menu de la réunion des ministres européens des Finances, aujourd'hui à Bruxelles. Ces derniers vont examiner les mesures d'austérité prises par le pays pour redresser ses finances publiques, calamiteuses au point de susciter des attaques spéculatives des marchés financiers. Selon des sources diplomatiques à Bruxelles, les ministres doivent débattre des modalités d'un plan d'aide promis depuis plus d'un mois, pour permettre au pays d'emprunter à des taux moins prohibitifs. « Nos partenaires reconnaissent notre volonté de faire le ménage chez nous, mais reconnaissent aussi que la Grèce ne peut pas être abandonnée seule dans la lutte contre la spéculation internationale », a estimé le Premier ministre grec, Georges Papandréou, dans un texte publié samedi. Plombée par une dette de 300 milliards d'euros, le pays doit emprunter cette année quelque 54 milliards d'euros, dont environ 20 milliards d'ici à mai. W