L'avenir du thon au menu

— 

A quelle sauce sera-t-il mangé ? Le sort du thon rouge de Méditerranée devrait se décider ce mois-ci lors de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites), qui se tient à Doha (Qatar) jusqu'au 25 mars. Victime de son succès mondial en raison de la forte demande de sushi et de sashimi, le thon rouge a vu ses stocks diminuer des deux tiers en un demi-siècle, ce qui le menace à terme d'extinction.

Pour éviter ce risque, les Etats-Unis et l'Union européenne souhaitent proposer à la Cites d'interdire la pêche de cette espèce. Le Japon, qui consomme plus de 80 % des thons rouges pêchés dans le monde, souhaite au contraire s'opposer à l'interdiction de son commerce international, jugeant que l'espèce n'est pas menacée. Pour l'heure, la Cites a déclaré que la situation du thon rouge remplissait « les critères » pour une suspension de son commerce international. Mais le débat doit continuer au cours des prochains jours. W

Delphine Bancaud