Le stress ne peut plus être ignoré

— 

Depuis hier, les risques psychosociaux doivent figurer au menu des négociations sociales dans les entreprises de plus de 1 000 salariés. Et dans quinze jours, le ministère du Travail publiera un bilan classant les sociétés en trois couleurs : vert pour celles qui auront conclu un accord, orange pour celles qui sont en cours et rouge pour les adeptes de la politique de l'autruche. D'après des informations de La Tribune hier, plus de 700 sociétés se sont signalées, dont 200 ont engagé un plan d'action. Alors que des vagues de suicides dans de grandes entreprises, notamment France Télécom, ont alerté sur cette forme de souffrance au travail, une mobilisation semble s'amorcer. L'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail, établissement public dont l'objectif est d'aider les entreprises à améliorer leur efficacité et la situation des salariés, a fait état hier de « nombreuses sollicitations » de la part des partenaires sociaux. W

Angeline Benoit