Corse: Nouveau sursis pour le prix des cigarettes

ECONOMIE Les paquets coûteront toujours 25% moins cher que sur le continent...

Corentin Chauvel

— 

Oliver Lang AFP/DDP

Les fumeurs corses sont soulagés, les buralistes aussi. «Le tabac en Corse n'augmentera pas», annonce ce jeudi le quotidien régional Corse Matin. Jusqu'en 2015, les paquets de cigarettes resteront toujours 25% moins cher que ceux du continent.

Cette dérogation a été obtenue au terme d'une longue lutte menée par le député de Haute-Corse, Sauveur Gandolfi-Scheit, et soutenue par le ministre du Budget, Eric Woerth, auprès des instances européennes. C'est en effet là que tout s'est joué.

Un régime fiscal dérogatoire, «qui remonte à deux siècles»


Le 1er janvier 2010, une directive européenne, rédigée il y a sept ans, aurait due être appliquée sur l'île de beauté, avec «pour conséquence immédiate l'augmentation de 25% du paquet de cigarettes». Le régime fiscal dérogatoire corse, «qui remonte à deux siècles», serait alors parti en fumée, rapporte Corse Matin.

Les conséquences d'un rééchelonnement des prix avec le continent auraient été désastreuses selon la chambre syndicale corse des débitants de tabac: baisse de 50% du chiffre d'affaires des buralistes voire une fermeture des deux tiers des bureaux de tabac corse, marché noir...

Cinq ans de répit

C'est dans une lettre du 22 janvier dernier qu'Eric Woerth a finalement annoncé la bonne nouvelle à Sauveur Gandolfi-Scheit. Malgré les réticences de l'Union européenne, un accord définitif sur une dérogation de cinq ans a été validé dans le cadre du conseil Ecofin, qui réunit les ministres de l'Economie et des Finances.

Toutefois, le ministre du Budget a prévenu: «A cette échéance (1er janvier 2015), cette fiscalité devra être alignée sur celle du territoire national, sauf à entamer le moment venu de nouvelles négociations au niveau communautaire».

Et vous, qu'en pensez-vous? La prolongation de cette dérogation est-elle juste?