les chômeurs en faim de droits

Delphine Bancaud

— 

Un million de chômeurs seront touchés.
Un million de chômeurs seront touchés. — S. POUZET / 20 MINUTES

L'arbre qui cache la forêt. La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, s'est réjouie, hier, de la baisse du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (n'ayant pas du tout travaillé) en décembre (-18 700). Une faible consolation alors que la polémique sur les chômeurs en fin de droits continue de faire rage. Selon les prévisions de Pôle emploi, un million de personnes actuellement indemnisées ne le seront plus en 2010, soit 15 % de plus qu'en 2009. Selon le secrétariat d'Etat à l'Emploi, 20 % d'entre elles auront retrouvé un contrat avant d'avoir épuisé leurs allocations chômage, 20 % pourront demander à bénéficier de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), 20 % seront éligibles au RSA et 40 % n'auront droit à aucune aide.

Face à cette urgence sociale, plusieurs syndicats et partis de gauche réclament une prolongation de l'indemnisation pour ces chômeurs, ainsi qu'un assouplissement des critères pour bénéficier de l'ASS, attribuée sous conditions de ressources. Mais pour l'heure, la situation semble bloquée, car ni les partenaires sociaux (qui fixent les règles de l'indemnisation), ni l'Etat ne veulent mettre la main à la poche. Seule lueur d'espoir : le sommet social qui les réunira le 15 février, où ce sujet brûlant sera débattu. W