L'élysée arrache des promesses sur la Clio 4

Angeline Benoit

— 

En une heure, samedi, Nicolas Sarkozy a fait promettre au PDG de Renault, Carlos Ghosn, que la future Clio de quatrième génération, qui doit être lancée en 2013, serait aussi produite en France. Explications.

G

La production actuelle La majorité des Clio, le troisième modèle le plus vendu en France, vient de Turquie (179 500 Clio 3 par an) et d'Espagne (25 450), quand l'usine française de Flins (Yvelines) en produit 125 400. Ce site, qui sort aussi des Clio 2, employait en juin 2 900 salariés contre 5 800 à l'usine turque de Bursa (Clio 3, Mégane et Symbol). Un écart justifié par le fait qu'une voiture vendue 14 000 euros coûterait 1 400 euros de plus à produire en France (taxe professionnelle, charges sociales, etc.).

G

Les promesses de Renault « Les Clio 4 du marché français seront fabriquées en France, de même que les Clio 3. Flins a 3 400 ouvriers et ils seront au minimum maintenus », a affirmé Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée. Selon lui, l'information de La Tribune qui a mis le feu aux poudres n'était « qu'une hypothèse de travail » formulée « dans les services techniques ». Par ailleurs, l'Elysée prêtera 170 millions d'euros à Renault pour fabriquer à Flins des véhicules électriques, le principal modèle, Zoe, devant être lancé fin 2011. En novembre, Carlos Ghosn assurait que la Clio serait assemblée à Flins jusqu'à ce que « la voiture électrique et les batteries prennent le relais ».

G

Les réactions Face à la satisfaction de l'UMP, le Parti socialiste a dénoncé des « annonces vagues », en dehors d'engagement sur la durée et le volume. Pour Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, Renault exerce « un chantage pour obtenir de nouveaux subsides, et aussi à l'égard des salariés ». Sur la même ligne, la CFDT Renault a évoqué une « mascarade de communication ». « Je suis presque persuadé que dans deux-trois ans, la totalité de la Clio 4 sera montée à Bursa sans que l'emploi soit garanti à Flins », a assuré Fred Dijoux. W