L'Europe frileuse pour copier la taxe Obama

— 

Une taxe commune sur les banques, à l'image de celle annoncée aux Etats-Unis, serait « difficile » à mettre en place en Europe, où la fiscalité est du ressort national, a indiqué vendredi le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, Jean-Claude Juncker.

Le président américain, Barack Obama, a annoncé jeudi dernier un projet de taxation d'une cinquantaine de grandes banques destiné à permettre de récupérer les fonds publics dépensés dans le cadre du plan de stabilisation du système financier. Cet impôt est censé s'appliquer pendant dix ans ou aussi longtemps que nécessaire pour un remboursement intégral de l'argent public engagé pour le plan de sauvetage.

« Nous devons voir si nous pouvons agir de la même sorte en Europe, sur un plan qui serait à catégoriser pays par pays », a-t-il ajouté. Il a précisé que les ministres des Finances des seize pays de la zone euro allaient « sans doute avoir un échange de vues sur ce point », lors de leur réunion de ce soir à Bruxelles. W