Les syndicats veulent du temps sur le stress

— 

Après les premiers rapports accablants du cabinet Technologia sur la situation sociale à France Télécom, remis lundi, les syndicats se refusent à conclure un accord à la va-vite sur le stress au travail, initialement prévu à la fin de l'année.

Une série de suicides de salariés a poussé direction et organisations syndicales à entamer, en octobre, des négociations, dont la neuvième séance est prévue aujourd'hui, pour tenter d'améliorer les conditions de travail du personnel. Les rapports ont « confirmé ce qu'on disait depuis des années », a souligné Patrick Ackermann (SUD-PTT). Mais « on doute des capacités de la direction à sortir un texte d'ici au 31 décembre », a ajouté le syndicaliste, pour qui « la crise continue ». Le délai semble impossible à respecter pour tous les syndicats. « On ne refait pas un nouveau contrat social d'un claquement de doigts », a estimé Pierre Morville (CFE-CGC). « Les avancées se font par petites touches, souligne Patrice Diochet (CFTC), il y a peu de visibilité et les salariés ont des craintes sur ce qui va se passer en 2010 ». W