« On peut comprendre l'irritation des militants »

— 

La CGT est-elle moins militante ?

Ce n'est pas parce que la CGT porte son point de vue dans les palais de la République qu'elle vend son âme. On peut comprendre l'irritation des militants. Mais le syndicat vient, par exemple, de boycotter les Assises de l'industrie, organisées par le gouvernement.

Sauf que la CGT a cédé sur les retraites...

Sur les régimes spéciaux de retraite comme sur le service minimum, des compromis ont été négociés. Mais il n'y a pas de convergence avec Sarkozy. Pour preuve, le désaccord sur l'imposition des indemnités des accidentés du travail.

Que faire face à la démobilisation ?

La CGT doit prouver son utilité alors que les salariés se replient sur eux-mêmes. C'est d'autant plus dur que l'industrie décline au profit des services et du commerce, où le syndicalisme est moins fort. Bernard Thibault l'admet : la CGT n'est pas irréprochable, mais il n'y a pas de solution miracle. W

Recueilli par A. B.

*Editions Gallimard, 2005.