Les médecins démissionnent en cascade

— 

France Télécom est de nouveau montré du doigt pour sa gestion des « salariés en souffrance ». Une dizaine de médecins du travail, sur les soixante-dix qui travaillent pour l'opérateur historique, ont démissionné ces derniers mois. Pour protester contre leurs conditions de travail et le peu de considération accordé à leurs recommandations alors que l'opérateur historique est marqué par une récente vague de suicides parmi ses salariés. « Les demandes de reclassement ou d'aménagement de poste de travail que j'ai pu faire sont souvent restées sans réponse écrite et motivée », a expliqué une femme médecin du travail démissionnaire dans une lettre adressée à sa direction de Lyon. Un de ses confrères, toujours en poste, dénonce les pressions de la direction. « Si en fin de visite médicale, je déclare un salarié inapte pour un poste relation clients par exemple, je suis sûr de recevoir un coup de fil de la DRH le lendemain. » Vingt-cinq salariés de France Télécom se sont suicidés depuis dix-huit mois. W