Leclerc condamné en appel à restituer 23 millions d'euros

— 

Vingt-huit fournisseurs de Leclerc, dont Yoplait et Fleury Michon, devraient récupérer 23 millions d'euros dûs par l'enseigne. La cour d'appel de Versailles a confirmé un jugement prononcé en 2005 par le tribunal de Nanterre, condamnant le Groupement d'achats des centres Leclerc (Galec). Selon le site Internet du journal professionnel LSA, Leclerc, premier réseau d'hypermarchés en France, devra rembourser des sommes obtenues « sans contrepartie commerciale » durant les années 1999-2001. Concrètement, il s'agit de ristournes en contrepartie d'un service plus ou moins utile, voire fictif (mise en valeur d'un produit sur un rayon, présence dans un catalogue...). Cette pratique, connue sous le nom de « marges arrière » a valu la semaine dernière à neuf distributeurs d'être assignés par l'Etat. Si elles écopent souvent d'amendes, les enseignes remboursent plus rarement les fournisseurs, notamment parce que ces derniers s'abstiennent souvent de l'exiger. W