Taxe professionnelle: Woerth ne veut pas de report

REFORME Le ministre du Budget réagit à la tribune de Jean-Pierre Raffarin...

C. F. avec agence

— 

Le gouvernement "s'opposera à l'assemblée générale au versement de ce parachute doré", a affirmé Luc Chatel, son porte-parole tandis que le ministre du Budget, Eric Woerth a demandé à M. Morin de renoncer à son indemnité.
Le gouvernement "s'opposera à l'assemblée générale au versement de ce parachute doré", a affirmé Luc Chatel, son porte-parole tandis que le ministre du Budget, Eric Woerth a demandé à M. Morin de renoncer à son indemnité. — Martin Bureau AFP/Archives

La réforme de la taxe professionnelle «doit être votée maintenant», a réaffirmé ce lundi le ministre du Budget Eric Woerth. «La réforme de la taxe professionnelle doit se faire et elle se fera dans ce budget», a-t-il déclaré sur RTL, estimant que la fronde des sénateurs UMP était un «appel au dialogue».

>> La réforme de la taxe professionnelle, vous n'y comprenez rien? Retrouvez nos explications ici

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, ainsi que 23 autres sénateurs UMP, ont annoncé qu'ils «ne voteront pas en l'état» la réforme de la taxe professionnelle présentée par le gouvernement, dans une tribune publiée par le Journal du Dimanche.

«La réforme doit se faire»

La ministre de l'Economie «Christine Lagarde réunit les sénateurs dans peu de temps, on va discuter de tout cela, mais la réforme doit se faire», a insisté Eric Woerth.

Selon lui, la réforme de la taxe professionnelle «ne peut pas attendre parce que les entreprises ne peuvent pas attendre». «Il faut supprimer la taxe professionnelle parce qu'il faut donner de un peu d'air et d'oxygène aux entreprises», a-t-il plaidé.

Un avis partagé par Jean-François Copé, qui affirme dans Le Parisien/Aujourd'hui en France daté de lundi comprendre «parfaitement les réserves» de sénateurs de la majorité sur la TP tout en indiquant que la réforme «doit être votée maintenant».