« Votation » sur l'avenir de La Poste

— 

« Oui » ou « non » à la privatisation de La Poste. Une « votation citoyenne » sur l'avenir de l'entreprise publique, consultation privée prévue toute la semaine en France, a été lancée samedi en avant-première nationale à Thionville (Moselle). Répondant à l'appel du Comité national contre la privatisation de La Poste (CNCPP), qui regroupe soixante-deux partis, syndicats, organisations et associations, près d'un millier de votants ont glissé dans des urnes l'un des deux bulletins cartonnés mis à leur disposition.

Le vote, auquel tous les Français seront invités à participer d'aujourd'hui à samedi, n'aura pas de valeur juridique. Mais « il doit envoyer un message au gouvernement pour la tenue d'un référendum d'initiative populaire sur la réforme du statut de La Poste », a expliqué Gilbert Nucera, l'un des responsables du CNCPP. Les résultats nationaux doivent être publiés le 5 octobre. W