EasyJet renvoyé devant la justice pour travail dissimulé

TRANSPORTS La compagnie aérienne est poursuivie pour ne pas avoir déclaré les salariés de son escale de l'aéroport d'Orly...

Avec agence

— 

La compagnie aérienne britannique easyJet a lancé jeudi un vol régulier et quotidien entre l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et Bastia, première liaison régulière vers la Corse d'une low-cost au départ de Paris, estimant ses perspectives "excellentes".
La compagnie aérienne britannique easyJet a lancé jeudi un vol régulier et quotidien entre l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et Bastia, première liaison régulière vers la Corse d'une low-cost au départ de Paris, estimant ses perspectives "excellentes". — Fabrice Coffrini AFP/Archives

Mauvaise pub pour easyJet. La compagnie aérienne britannique à bas prix a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Créteil pour travail dissimulé, entraves aux organes de représentation du personnel et défaut d'immatriculation, a indiqué ce mercredi le parquet de Créteil. La date du procès n'a pas encore été fixée, a précisé une source judiciaire.

La compagnie aérienne est poursuivie notamment pour ne pas avoir déclaré en France, entre juin 2003 et décembre 2006, les salariés de son escale de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne).

Contrôle surprise

Le préjudice pour les organismes de protection sociale (assurance maladie et assurance chômage) se monterait à plusieurs millions d'euros, selon une source proche du dossier.

Le 14 décembre 2006, l'escale d'Orly de la compagnie aérienne avait fait l'objet d'un contrôle surprise de fonctionnaires de l'Urssaf, de l'inspection du travail, des impôts et de la gendarmerie, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Créteil en mars 2005.