La justice américaine clémente envers GM

— 

L'ex-premier constructeur automobile mondial et plus grande entreprise au monde, General Motors, a dû déposer son bilan
le 1er juin pour faire face à 88 milliards dollars de pertes. Les créanciers annuleront des dettes tandis que les Etats américain
et canadien entreront au capital après le feu vert donné hier par un tribunal des faillites à New York.
L'ex-premier constructeur automobile mondial et plus grande entreprise au monde, General Motors, a dû déposer son bilan le 1er juin pour faire face à 88 milliards dollars de pertes. Les créanciers annuleront des dettes tandis que les Etats américain et canadien entreront au capital après le feu vert donné hier par un tribunal des faillites à New York. —