Marne : Cette maison de champagne utilise des puces électroniques pour lutter contre les marchés parallèles

INVESTISSEMENT Sur le marché secondaire, les bouteilles peuvent être revendues jusqu'à dix fois plus cher

20 Minutes avec agence
Une mauvaise conservation du champagne peut altérer son goût.
Une mauvaise conservation du champagne peut altérer son goût. — Thomas B / Pixabay

La maison de champagne Selosse, installée à Avize ( Marne), a décidé d’investir dans des puces pour tracer ses bouteilles. Un moyen, pour cette maison qui produit moins de bouteilles que la demande, de lutter contre le marché secondaire ; rapporte Le Parisien.

Du champagne rare donc, qui, une fois sur les marchés parallèles, pourrait ne pas avoir été conditionné par les clients et soumis, par exemple, à de fortes températures. « Si les clients ne sont pas satisfaits du produit, ils vont s’adresser directement à nous », explique Anselme Selosse, l’ancien propriétaire qui a laissé les rênes à son fils.

Historique de la bouteille

Mais impossible de rembourser ces consommateurs mécontents puisque les bouteilles sont parfois vendues dix fois plus cher. Après avoir demandé aux clients de signer une charte de bonne conduite, la maison de champagne est passée à la vitesse supérieure. Elle a investi 120.000 euros pour ces puces, collées dans la pièce d’habillage.

Plusieurs informations y sont inscrites : la cuvée, la date de dégorgement, l'identité du client… Tout le circuit de la bouteille peut ainsi être tracé. La maison de champagne se dit satisfaite de ces puces, installées depuis avril dernier.