20 Minutes : Actualités et infos en direct
AMENAGEMENTUn nouveau port de croisières prévu au Havre en 2025

Le Havre: Un nouveau port de croisières prévu en 2025

AMENAGEMENTL'objectif est d'accueillir 600.000 croisiéristes en 2030 avec quelque 200 escales
Un navire de croisière dans le port du Havre.
Un navire de croisière dans le port du Havre. - Robin Letellier/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le nombre de croisiéristes va augmenter au Havre (Seine-Maritime). Trois nouveaux terminaux, destinés à accueillir davantage de paquebots en escale, vont être réalisés d'ici 2025 pour un investissement de 100 millions d'euros, a annoncé ce lundi le maire et ancien Premier ministre Edouard Philippe.

« Accueillir davantage de navires et de croisiéristes, dans de meilleures conditions, tout en respectant les enjeux environnementaux », tel est l'objectif de ce projet, a-t-il assuré. Il s'agit d'accueillir 600.000 croisiéristes en 2030 avec quelque 200 escales, contre environ 350.000 en 2022 avec 125 escales. Avant la pandémie, la ville avait accueilli en 2018, année record, 420.000 croisiéristes et 145 escales.

Un projet de « développement urbain »

Le coût du projet s'établit à 100 millions d'euros, dont 60 millions consacrés à l'aménagement et la construction des terminaux. Ce volet est financé par le conseil régional de Normandie (15 millions), la Communauté urbaine Seine Métropole (15 millions) et un emprunt de 30 millions du Groupement d'intérêt public (GIP) Le Havre Croisières, constitué à cette fin par la Communauté urbaine et Haropa Port. Environ 40 millions d'euros - 20 millions de l'Etat et 20 millions d'euros d'Haropa Port - sont également prévus pour les infrastructures portuaires.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Les perspectives de l'activité croisières sont extrêmement favorables, avec une croissance mondiale de 30% attendue d'ici 2030 », a souligné Florian Weyer, directeur général délégué d'Haropa Port Le Havre. En 2023, 153 escales sont déjà programmées, pour environ 400.000 croisiéristes. Il s'agit aussi d'un projet de « développement urbain », a souligné le maire.

Des escales « zéro fumée »

Ces nouveaux terminaux vont être réalisés sur la Pointe de Floride, actuellement occupée par des hangars vieillissants, où sont néanmoins déjà accueillis les paquebots. Doté d'une promenade végétalisée, ce site va devenir un espace ouvert au public, avec une vue panoramique sur la ville, « tout en conservant sa dimension portuaire », a précisé Edouard Philippe. A l'issue d'une consultation en 2021, le projet retenu est celui des agences Enia et Bettinger Desplanques, associées à Legendre Génie civil. « A l'entrée du port du Havre, visible de partout, ce nouvel aménagement devait être iconique et mémorable », a commenté Brice Piechaczyk, architecte.

Pour Edouard Philippe, à l'heure où les nuisances des paquebots sont contestées dans plusieurs ports, ce projet devrait être accueilli positivement. « Nous renouons avec une tradition havraise (...) Ici, l'activité de croisières est historique et s'ajoute à celle du conteneur dans un grand port de commerce. Les Havrais y sont très attachés », a assuré le maire. Et d'ajouter : « Nous nous engageons, bien avant que la réglementation européenne ne l'impose, à des escales "zéro fumée", sur des quais entièrement électrifiés ».

Sujets liés