Passoires thermiques : Pourquoi la fibre de bois isole vos murs de manière plus « saine et efficace »

ÉNERGIE Écologique et facile à poser, la fibre de bois est l'un des isolants les plus populaires du marché

Lauren Ricard pour 20 Minutes
— 
Écologique et performante, la fibre de bois assure une excellente isolation acoustique et thermique en toutes saisons
Note: the room does not exist in reality, Property model is not necessary
Écologique et performante, la fibre de bois assure une excellente isolation acoustique et thermique en toutes saisons Note: the room does not exist in reality, Property model is not necessary — iStock / City Presse

Non, les problématiques d'isolation ne sont pas uniquement l'affaire des longs mois d'hiver ! Pour éviter d'étouffer pendant la saison estivale et ses épisodes de canicule, mieux vaut en effet ne pas résider dans une passoire thermique. Afin de réduire sa consommation d'énergie liée au chauffage mais aussi à la climatisation et gagner en confort dans son intérieur toute l'année, bien isoler son logement est essentiel.

Respectueuse de l'environnement, facile à poser et performante en toutes saisons, la fibre de bois, également appelée laine de bois, présente alors de multiples atouts pour les propriétaires.

Un matériau écologique

Obtenue à partir du défibrage de chutes d'arbres résineux (majoritairement pin, mélèze et épicéa) ou d'arbres autrement inexploités, la fibre de bois fait partie des isolants végétaux biosourcés, comme la laine de coton, la ouate de cellulose, le liège et le lin.

Livrées en vrac ou compressées et moulées sous la forme de panneaux de densités variables, les fibres ne contiennent aucun additif nocif (colles, etc.) et offrent les avantages d'un produit naturel, entièrement recyclable. Afin de diminuer encore le bilan carbone de la laine de bois, on peut d'ailleurs opter pour des matières issues de forêts françaises gérées de manière écoresponsable.

les fibres de bois ne contiennent aucun additif nocif et offrent les avantages d'un produit naturel
les fibres de bois ne contiennent aucun additif nocif et offrent les avantages d'un produit naturel - IStock/ City Presse

Un isolant polyvalent

Si elle est très appréciée pour son faible impact environnemental, la laine de bois est aussi plébiscitée pour ses multiples qualités. Grâce à sa forte densité et à ses capacités de déphasage thermique, elle aide à retarder le transfert de chaleur l'hiver et à conserver la fraîcheur accumulée pendant la nuit en saison estivale, apportant ainsi une réelle plus-value sur le confort d'été.

L'isolation phonique n'est pas non plus en reste, le bois étant un excellent absorbeur de bruit naturel. Les panneaux muraux en fibre de bois permettent en effet de réduire les sons extérieurs (trafic routier, voix…), tandis qu'une sous-couche de parquet en fibre de bois aidera à diminuer les impacts, tels que les bruits de pas.

En plus de ses vertus isolantes, ce matériau possède des propriétés hygroscopiques et agit alors comme un régulateur d'humidité en aidant à évacuer la vapeur d'eau et à faire « respirer » les murs, ce qui est très appréciable notamment dans le bâti ancien.

La fibre de bois aide à évacuer la vapeur d'eau et à faire « respirer » les murs
La fibre de bois aide à évacuer la vapeur d'eau et à faire « respirer » les murs - IStock/ City Presse

Différents formats pour différents besoins

Afin de s'adapter à divers usages et espaces, la fibre de bois peut se présenter sous plusieurs formes. Si vous souhaitez isoler des combles perdus, le plus judicieux sera de vous tourner vers la laine de bois en vrac. Moins répandue que les panneaux, elle est mise en place par soufflage. Tout comme la ouate, la laine de bois en vrac est sensible au tassement (de 10 à 20 % selon les fabricants) : il faudra donc miser sur une épaisseur d'au moins 35 cm pour bénéficier d'une résistance thermique suffisante.

Pour les combles aménagés mais aussi l'isolation intérieure des murs, on optera plus volontiers pour les panneaux en fibre de bois souples ou semi-rigides. Plus denses que la version en vrac, ils se posent de préférence en deux couches croisées fixées sur une ossature en bois et se découpent facilement sans dégager de substances irritantes. Attention toutefois, la fibre de bois étant inflammable, on veillera à sélectionner uniquement des produits ignifugés pour l'isolation des combles, où peuvent avoir lieu des départs de feu.

Enfin, pour une isolation par l'extérieur des toitures, façades et planchers, on misera sur les panneaux en laine de bois rigides, à très forte densité, en monocouche épaisse.

Et le prix ?

Seule ombre au tableau, la fibre de bois se révèle souvent plus onéreuse que la plupart des autres matériaux traditionnels. Ainsi, pour isoler des combles, le budget sera en moyenne supérieur de 30 % à celui de la ouate de cellulose et atteindra près du double de celui de la laine de verre.

Toutefois, s'agissant d'un produit écologique issu de sources renouvelables, vous pouvez prétendre à des aides financières à condition de faire appel à un artisan certifié RGE pour sa pose.
Renseignez-vous auprès d'un conseiller France Rénov au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé).