Les soldes, c'est bien parti (surtout à Paris)

CONSOMMATION Les ristournes dureront jusqu'au 28 juillet...

— 

Les petites boutiques de prêt-à-porter dressent un premier bilan positif des soldes d'hiver, dopés par une météo froide, mais les grandes chaînes ont ressenti les effets de la crise et s'attendent d'ores et déjà à une année encore plus difficile que 2008.
Les petites boutiques de prêt-à-porter dressent un premier bilan positif des soldes d'hiver, dopés par une météo froide, mais les grandes chaînes ont ressenti les effets de la crise et s'attendent d'ores et déjà à une année encore plus difficile que 2008. — Fred Dufour AFP/Archives

Les soldes d'été ont démarré ce mercredi 25 juillet à 8h en France métropolitaine, pour durer jusqu'au 28 juillet. En Corse et dans les Alpes-Maritimes, les soldes commenceront le 8 juillet. Un rendez-vous incontournable pour les commerçants de prêt-à-porter qui ont de plus en plus de mal à vendre en raison de la crise. On a vu des gros rabais, en majorité de 50%, pratiqués par les magasins qui souhaitent déstocker après des mois de morosité.

>> Envoyez-nous vos photos et vidéos par MMS au 33320 ou simplement en utilisant notre nouvel outil de partage de vos images, en cliquant ici

A Paris, le coup d'envoi a été plus spectaculaire qu'en province, notamment grâce aux touristes, venus nombreux. «Je compte acheter un sac et un portefeuille parce qu'ici c'est beaucoup moins cher», affirme Qiuwen Ti, une Chinoise de 24 ans qui patiente devant le stand de luxe d'un grand magasin. «Mon budget pour la journée ? 500 euros», précise-t-elle. En face, dans la boutique C&A, de gamme inférieure, l'ambiance était moins euphorique. «Pour l'instant, c'est calme», consent Marie, une vendeuse. Après des mois de ventes en berne - rien qu'en mai les ventes d'articles d'habillement ont dégringolé de 12% par rapport à mai 2008 - tous les magasins ont sorti la grosse artillerie, avec des ristournes de 50% en majorité même sur les produits de luxe, contre 30% en temps normal.

En province, le démarrage était plus lent.

A Bordeaux, «c'est couci-couça» et l'ouverture à 8H30 n'a pas provoqué "de rush", estime Adrien, vendeur chez Zara. «Les soldes d'été sont toujours moins spectaculaires que les soldes d'hiver, on gagne moins sur un tee-shirt que sur un manteau. Mais, je pense que les soldes "flottants" ont perturbé les consommateurs», explique de son côté Hervé Castell, responsable de Grand Quartier, une institution centenaire de la rue commerçante Sainte-Catherine.

Depuis le début de l'année, les commerçants sont en effet autorisés à déstocker plus facilement et à choisir deux semaines supplémentaires de soldes, en plus des deux périodes fixes de cinq semaines. A Lyon, «l'affluence est réelle, mais on a déjà vu mieux», explique le gérant d'un magasin de mode féminine. La ruée vers les soldes était plus marquée dans les rues ensoleillées de Nantes.

Repérer les articles

Tous les secteurs jouent le jeu des réductions, à commencer par le prêt-à-porter et la chaussure, mais aussi l'ameublement, le high-tech, le tourisme ou l'automobile. Seuls les produits alimentaires ne peuvent pas être soldés.

Les associations de consommateurs préviennent que la seule solution efficace pour éviter les arnaques, fréquentes pendant les soldes, est le repérage des articles quelques jours avant le coup d'envoi.

Certains magasins ont d'ailleurs permis aux clients de réserver la veille les articles qui seront soldés le premier jour. Sur Internet, les clients ont pu remplir à partir de lundi leurs paniers virtuels, notamment pour éviter les bugs informatiques liés à une grande affluence dès 8h.

Multiplication des promotions toute l'année

Véritable fête de la consommation il y a quelques saisons, le phénomène des soldes de saison a toutefois tendance à s'estomper, tant en raison de la multiplication des promotions que de la mise en place des soldes «flottants».

Depuis le début de l'année, les commerçants sont autorisés à déstocker plus facilement et à choisir deux semaines supplémentaires de soldes, en plus des deux périodes fixes de cinq semaines, ce qu'ils n'hésitent pas à faire en ces temps de crise et de météo capricieuse.

Allez-vous profiter des soldes d'été pour remplir vos placards? Ou préférez-vous profiter des ristournes tout au long de l'année? Dites le nous en cliquant ici...