SNCF : Un « train de fonction » comme alternative à la voiture pour les salariés ?

MOBILITE L'entreprise ferroviaire pourrait lancer cette offre de façon progressive à partir de 2024

20 Minutes avec agences
Illustration trains TER en gare de Bordeaux
Illustration trains TER en gare de Bordeaux — Mickaël Bosredon/20 Minutes

Un « train de fonction » pour remplacer la voiture de fonction ? La SNCF réfléchit à cette alternative qui pourrait être mise en place en 2024. Cette idée permettrait de « répondre aux enjeux du développement durable, tout en procurant des avantages comparables à la voiture de fonction », a indiqué mardi le directeur de TGV-Intercités, Alain Krakovitch. « Cela reste encore à construire », a-t-il ajouté toutefois.

Le dirigeant envisage « une offre de bout en bout » qui permettrait, « probablement dans le cadre du crédit mobilité », d’allier transports publics – évidemment le train –, « mobilités douces » et location de voiture.

Vers une mobilité plus écoresponsable

« Il y a énormément de voitures individuelles de fonction en France », a expliqué Alain Krakovitch, évoquant un chiffre de « 2,8 millions ». « Je trouve intéressant de réfléchir à une alternative que l’on pourrait proposer aux entreprises qui souhaiteraient elles-mêmes pouvoir proposer à leurs cadres supérieurs d’autres solutions répondant mieux aux aspirations grandissantes d’une mobilité plus écoresponsable », a-t-il précisé.

Plus généralement, les discussions avec ses grands comptes montrent que les cadres n’ont pas forcément le permis, trouvent la voiture de fonction peu pratique ou « ne sont pas toujours à l’aise » avec l’idée d’avoir un véhicule professionnel, même hybride ou électrique, a-t-il remarqué.

Pour mettre en place l’initiative, le service marketing de TGV-Intercités travaille avec des entreprises clientes et des spécialistes du « BtoH » (les échanges entre employeurs et employés, comme Ticket Restaurant), a-t-il noté. Un lancement progressif est envisagé à partir de 2024.