Vélo électrique : Tout savoir sur les nouvelles aides de l'Etat à l'achat

CONSOMMATION Les aides de l’Etat concernant l’achat de vélos électriques sont rehaussées à partir de ce lundi, notamment pour les personnes en situation de handicap ou à faibles revenus

Noémie Penot
— 
Les aides de l'Etat versées pour l'achat d'un vélo électrique sont réhaussées depuis le 15 août 2022.
Les aides de l'Etat versées pour l'achat d'un vélo électrique sont réhaussées depuis le 15 août 2022. — Canva
  • A la suite d'un amendement voté dans le cadre du projet de loi de finances rectificatives pour 2022, l’Etat a rehaussé les aides à l’achat pour les vélos électriques.
  • Il est possible d’en bénéficier sous certaines conditions. Les ménages à faibles revenus et les personnes en situation de handicap peuvent désormais percevoir des aides plus importantes.
  • Pourtant, si la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) salue « un bon début », Thibaut Quéré, responsable du plaidoyer, relève plusieurs insuffisances de ces aides.

Une bonne nouvelle pour tous les cyclistes réguliers. Dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2022, un amendement a été voté pour un élargissement des conditions d’obtention des primes « bonus vélo ». Conséquences : les aides de l’Etat pour l’achat d’un vélo électriques sont rehaussées à partir de ce lundi et jusqu’au 31 décembre 2022. Des montants supplémentaires sont prévus pour les personnes en situation de handicap ou à faibles revenus, d’après un décret publié samedi dernier au Journal Officiel. 20 Minutes vous en dit plus.

Qui est concerné ?

D’après le décret, sont concernés les « acquéreurs de cycles » et les « professionnels de l’automobile et des cycles ». Pour faire simple, « tout citoyen peut y accéder », d’après Thibaut Quéré, responsable du plaidoyer à la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). « Avant, l’application du bonus vélo était soumise au versement d’aides de la part des collectivités, ce qui plombait les territoires qui n’avaient pas encore mis de politique vélo en place », assure le responsable.

Deuxième nouveauté, celle de la bonification des aides pour les ménages avec les plus faibles revenus, « qui ont un revenu de référence par part inférieure à 6.300 euros », précise Thibaut Quéré, ainsi pour les personnes porteuses de handicap. Si vous êtes dans ce cas, l’aide pourra atteindre 400 euros. Sinon, l’aide passera de 200 à 300 euros.

Les autres aides proposées

Si acheter un vélo électrique n’était pas dans vos projets, sachez qu’il sera tout de même possible de bénéficier des aides pour d’autres types de bicyclettes. Vélo pliant, cargo et même remorque à bicyclette : le bonus maximal augmentera à 2.000 euros pour les ménages à faibles revenus et les porteurs de handicap. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie, vous pourrez tout de même bénéficier d’une aide de 1.000 euros.

Pour les vélos classiques, seules les personnes aux faibles revenus et en situation de handicap pourront percevoir une aide équivalente à 40 % du prix d’achat, soit jusqu’à 150 euros. Enfin, si elles souhaitent se débarrasser d’un véhicule polluant pour acheter un vélo électrique, la prime à la conversion pourra atteindre 3.000 euros. Le montant sera lui de 1.500 euros pour les autres bénéficiaires.


Une fausse bonne nouvelle ?

Même si la FUB salue « un bon début », Thibaut Quéré signale quelques ombres au tableau. Quatre, plus précisément. « Les aides n’excèdent pas 300-400 euros pour le bonus vélo électrique », déplore tout d'abord Thibaut Quéré. Deuxième point négatif, celui du type de vélos éligibles. « Il ne s’agit que de vélos électriques chers et neufs, les vélos mécaniques et reconditionnés ne sont pas concernés par les aides », d’après le membre de la fédération.

Ensuite, ce dernier estime qu’un « plan d’investissement massif sur les pistes du réseau cyclable » serait souhaitable afin d’amener les infrastructures nécessaires à une plus large utilisation du vélo. Enfin, une incertitude : celle de la prolongation de ces aides, qui ne sont pour l’instant percevables jusqu’au 31 décembre 2022.