Allemagne : Les bâtiments publics vont baisser le chauffage à 19 degrés cet hiver pour économiser l'énergie

GAZ Le pays fait tout pour se prémunir d’une éventuelle pénurie de gaz

M.d.F. avec AFP
— 
En Allemagne il ne fera pas plus de 19° dans les bâtiments publics
En Allemagne il ne fera pas plus de 19° dans les bâtiments publics — Canva

Fini les t-shirts au bureau alors qu’il neige à l’extérieur. Le ministre allemand  de l’Economie Robert Habeck, a annoncé que les bâtiments publics ne seront pas chauffés au-dessus de 19 degrés cet hiver, « à l’exception bien sûr des hôpitaux et institutions sociales ». Une mesure qui vient s’ajouter au paquet déjà pris en juillet pour faire des économies d’énergie.

En outre, les bâtiments et monuments historiques ne devront plus être éclairés la nuit, une mesure que certaines villes d’Allemagne comme Berlin ont déjà adoptée. « Dans le monde du travail, davantage d’économies sont nécessaires », a jugé dans un entretien au quotidien Süddeutsche Zeitung, celui qui est également ministre de la Protection du climat.

Moins de clim' et moins de piscines chauffées

L’automne et l’hiver s’annoncent redoutables dans la principale économie européenne en raison de la crise énergétique « encore à venir pour l’économie », selon de précédentes déclarations du ministre de l’Economie qui prévoit « un hiver difficile ».

Une campagne a été lancée, destinée aux professionnels comme aux particuliers, pour promouvoir certaines pratiques, comme baisser la climatisation des bâtiments, privilégier les transports en commun ou encore acheter un pommeau de douche moins dispendieux en eau. De nombreuses villes ont déjà diminué la température de l’eau des piscines ou l’éclairage urbain. La municipalité d’Augsbourg, en Bavière, envisage même d’arrêter certains feux de circulation.

L’Allemagne dépendait début juin à 35 % du gaz russe pour ses importations, contre 55 % avant la guerre en Ukraine. Le chauffage des foyers est toujours assuré à plus de 50 % avec du gaz.