Domino’s Pizza quitte l’Italie face à la concurrence des restaurants traditionnels

ARRIVEDERCI Domino’s Pizza était arrivé en Italie en 2015 et prévoyait d’ouvrir 880 restaurants

20 Minutes avec agence
Le groupe Domino's Pizza quitte l'Italie (illustration).
Le groupe Domino's Pizza quitte l'Italie (illustration). — SOPA Images/SIPA

Les pizzaïolos traditionnels font de la résistance en Italie. Domino’s Pizza quitte le pays sept ans après son arrivée. L’enseigne américaine de livraison et de vente à emporter de pizza n’a pas connu le succès escompté chez nos voisins, concurrencé par les restaurants locaux, rapporte Bloomberg ce mardi. La dernière des 29 succursales du groupe a ainsi fermé.

Les établissements locaux, eux, ont notamment résisté pendant la crise du Covid-19 en développant des services de livraison ou en signant des accords avec Deliveroo, Just Eat, Takeaway ou Glovo pour apporter leurs produits aux domiciles des clients.

Le groupe prévoyait 880 restaurants

Domino’s Pizza était arrivé en Italie en 2015 via un accord de franchise avec ePizza SpA. Le groupe américain avait de l’ambition : ouvrir 880 restaurants grâce à un système de livraison très structuré et en proposant des garnitures à l’américaine, notamment de l’ananas, peut-être un sacrilège pour les Italiens.

« Nous attribuons le problème à l’augmentation du niveau de concurrence sur le marché de la livraison de nourriture », a notamment indiqué ePizza dans un rapport aux investisseurs lors des résultats du quatrième trimestre 2021. La société avait déjà réduit la voilure et avait cessé récemment de proposer la livraison à partir de son site Web, précise Bloomberg. Fin 2020, le groupe affichait déjà 10,6 millions d’euros de dette.