Amazon rachète le groupe One Medical et son réseau de cliniques pour près de 4 milliards de dollars

SANTÉ L’entreprise souhaite améliorer les services déjà proposés par le groupe

20 Minutes avec agence
Depuis plusieurs années, Amazon essaie de se faire une place dans le domaine de la santé (Illustration).
Depuis plusieurs années, Amazon essaie de se faire une place dans le domaine de la santé (Illustration). — Geeko

Amazon vient de mettre la main sur One Medical, un réseau de 182 cliniques et de cabinets médicaux présent dans 25 États américains. Une opération à 3,9 milliards de dollars, payés en cash, rapporte Les Échos.

« Nous pensons que les soins de santé figurent en bonne position sur la liste des expériences qui doivent être réinventées », a assuré le vice-président d’Amazon chargé des services de santé. Plusieurs services, déjà proposés par la société, pourraient être développés par Amazon, comme la prise de rendez-vous et la télémédecine. Le géant de la distribution souhaite ainsi « améliorer la qualité de l’expérience » et « redonner aux gens un temps précieux dans leurs journées », selon le responsable.


Prise de rendez-vous et chat

One Medical est une filiale de 1Life Healthcare. Elle permet aux particuliers d’accéder à des praticiens, via un abonnement de 200 dollars par an. Prise de rendez-vous, chat 24/24 h et 7/7j avec des professionnels, aide pour comprendre le système de santé ou négocier avec son assurance-maladie sont proposés. En plus de l’abonnement, le particulier doit ajouter le coût de l’assurance santé et tout ce que cette dernière ne rembourse pas.

À ses débuts, One Medical a été financée par Google. Puis elle a été introduite en bourse en 2020. Depuis quelque temps, plusieurs groupes s’intéressaient à l’entreprise, selon les médias locaux, notamment les pharmacies CVS.

Une place dans le secteur de la santé

« Il existe une immense opportunité de rendre l’expérience des soins de santé plus accessible, plus abordable et même agréable pour les patients, les professionnels de santé et les assurances » a de son côté assuré Amir Dan Rubin, patron de One Medical, qui doit rester à sa tête. Pendant le Covid-19, l’entreprise avait fait parler d’elle, critiquée notamment pour son attribution des vaccins à des personnes non éligibles, parfois de manière payante.

Depuis plusieurs années, Amazon tente de se faire une place dans le secteur de la santé. Le géant a notamment mis en place une assurance-santé pour ses salariés, un système de réservation Amazon Care et a même lancé une pharmacie en ligne, rappellent Les Échos.