Consommation : « 20 Minutes » et l’UFC-Que Choisir répondent à vos questions sur les frais de rejet bancaire

LE BRIEF CONSO Deux fois par mois, « 20 Minutes » sollicite les experts de son partenaire l’UFC-Que Choisir pour répondre en vidéo à vos questions conso

Noémie Penot
— 
En France, les frais de rejet bancaire sont 3 fois plus élevés qu'en Belgique, et 17 fois plus qu'en Allemagne.
En France, les frais de rejet bancaire sont 3 fois plus élevés qu'en Belgique, et 17 fois plus qu'en Allemagne. — Canva

S’alimenter, voyager, payer ses impôts, acheter ou louer un bien immobilier, faire du shopping… Quand il s’agit de consommer, la tâche peut vite se compliquer. Surtout au milieu de toutes ces réglementations et prétendues bonnes affaires. Heureusement, vous pouvez compter sur 20 Minutes et son partenaire, l' UFC-Que Choisir. Avec le Brief Conso, un expert de l’association vous donne un coup de pouce en répondant à vos questions conso.

Et cette semaine, on va parler des frais de rejet bancaire, les sommes prélevées par les banques lorsqu’un prélèvement bancaire est rejeté à cause d’un solde de compte bancaire insuffisant ou alors que la limite du découvert autorisé est dépassée. Dans un communiqué publié début juin, l’association de consommateurs exhorte les autorités à réduire le montant de ces sanctions, mais aussi à imposer aux banques le remboursement systématique des doublons de frais de rejet de prélèvement.

Mais combien coûtent ces frais ? Qu’est-ce qu’un doublon ? Peut-on s’en faire rembourser ? Et quel conseil * l’association donne-t-elle aux consommateurs ? Matthieu Robin, chargé de mission secteur financier à Que Choisir, répond, en vidéo, à vos questions.

* Retrouvez la lettre type évoquée par Matthieu Robin  juste ici.