Sans titre 330495

— 

Chômage

De mauvaises perspectives

Le taux de chômage en France a fait un bond brutal au premier trimestre 2009 (+ 1,1 %). Le gouvernement prévoit qu'il va encore se dégrader dans les prochains mois, pour se rapprocher des 10 % de la population active.

En trois mois, le nombre de destructions nettes d'emplois salariés a été aussi élevé que sur toute l'année 2008, illustrant la vive remontée du taux de chômage amorcée fin 2008, après deux ans de baisse.

Crise

La Suisse en récession...

Les faillites de sociétés (1 984) ont atteint un niveau record en Suisse depuis le début de l'année et les prochains mois devraient être encore plus sombres, a estimé jeudi le cabinet Dun & Bradstreet qui table sur 5 100 faillites pour l'exercice 2009. La Suisse est officiellement entrée en récession au premier trimestre, avec un recul du produit intérieur brut (PIB) de 0,8 % après - 0,6 % sur les trois derniers mois de 2008.

... la France résiste

La France résiste « mieux » à la crise que les autres pays du G7 et sa croissance restera « assez proche de zéro » pendant plusieurs trimestres, creusant le déficit public et le chômage, a estimé, hier à Paris, le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria. Pour lui, le plan de relance français (environ 26 milliards d'euros) « devrait suffire » pour soutenir l'activité et l'emploi.

Pétrole

Le prix du baril estimé à la hausse

La banque américaine Goldman Sachs a sérieusement relevé son pronostic de prix du pétrole pour les trois mois à venir. Prenant en compte le raffermissement des prix, qui ont frôlé mardi les 70 dollars (à 69,05 dollars), ses experts tablent sur un baril à 85 dollars en moyenne fin 2009, contre 65 dollars dans leurs précédentes estimations.

En moyenne sur les douze prochains mois, le baril devrait évoluer autour de 90 dollars.