Tourisme : Envie de nature, budget serré… Pourquoi les locations à la campagne vont cartonner cet été

VACANCES Que ce soit Pap Vacances, Airbnb, Abritel ou les Gîtes de France, tous ces opérateurs du tourisme constatent l’envie de vert des Français pour juillet et août

Delphine Bancaud
— 
Une maison à la campagne à louer sur le site Airbnb
Une maison à la campagne à louer sur le site Airbnb — Marine Brusson
  • Selon une étude* du site PAP Vacances parue ce jeudi, les réservations de logements à la campagne pour cet été ont augmenté de 22,1 % sur la plateforme par rapport à 2019. Une tendance qui s’observe sur d’autres sites de locations estivales.
  • Cet engouement des Français s’explique par des raisons économiques, notamment à cause de la problématique de baisse de pouvoir d’achat vécue par beaucoup.
  • Sans compter que depuis la crise du Covid-19, la propension à plébisciter un tourisme de proximité, les grands espaces et la nature est manifeste.

Et si cet été, le bonheur était dans le pré ? C’est ce que semblent croire une partie des Français, puisqu’ils sont de plus en plus nombreux à opter pour une location en zone rurale en période estivale. Ainsi, selon une étude* du site PAP Vacances parue ce jeudi, les réservations de logements à la campagne sur la plateforme ont augmenté de 22,1 % cet été par rapport à la même période en 2019. Une tendance qui s’observe aussi chez Airbnb (+ 50 % par rapport à la période estivale 2019).

Idem chez Gîtes de France (+ 20 % par rapport à l’été 2021). De son côté, Abritel ne dispose pas encore de chiffres consolidés pour cet été. « Mais nous enregistrons une augmentation de 30 % des recherches de maison de vacances sur les territoires ruraux pour juillet et août par rapport à l’an dernier », informe Xavier Rousselou, son porte-parole.

Le plébiscite du sud-est, mais pas seulement…

C’est dans les départements du quart sud-est que les progressions de réservations pour cet été sont les plus fortes chez PAP Vacances : Vaucluse (+ 51,6 %), Ardèche (+ 36,1 %), Drôme (26,2 %). « L’été dernier a été maussade et frais, donc beaucoup de vacanciers ne veulent pas prendre de risque avec la météo. D’où ce plébiscite du sud-est », explique Corinne Jolly, présidente de PAP. fr. « Autre information : les villes les plus demandées pour des maisons à la campagne sont Sarlat, Vallon-Pont-d’Arc, L’Isle-sur-la-Sorgue, Apt et Vaison-la-Romaine », ajoute Laetitia Caron, la directrice générale.

« On note un attrait pour les territoires hyper-ruraux comme la Loire, l’Ariège, la Corrèze et le Creuse », indique de son côté Solange Escure, directrice générale des Gîtes de France. Bertrand Burdet, directeur général adjoint France d’Airbnb, note lui une forte demande pour « le Jura, les Landes, l’Ardèche, l’Eure et la Vendée ».

« Une maison à la campagne est en moyenne 10 % moins chère qu’à la mer »

Si les Français ont plus tendance à réserver en zone rurale, c’est tout d’abord parce qu’il y a davantage d’offres cette année. « Le nombre d’annonces à la campagne a augmenté de 13,2 % entre 2019 et 2022 sur PAP Vacances. Sans doute car dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat, certains veulent rentabiliser leur logement », note Laetitia Caron. Bertrand Burdet fait le même constat : « Proposer son bien à la location, c’est une bonne occasion d’arrondir ses fins de mois. Cela correspond à un revenu médian de 3.800 euros par an pour nos hôtes ».

Les vacanciers ont aussi des raisons économiques. « Une maison à la campagne est en moyenne 10 % moins chère qu’à la mer. Le budget moyen pour une semaine est de 1.313 euros », indique Corinne Jolly. « Les vacanciers peuvent partir moins loin de chez eux, ce qui appréciable en cette période où le prix de l’essence est élevé », commente Xavier Rousselou.

Tourisme de proximité contre tourisme de masse

Cette envie de vert s’explique aussi par la crise du Covid-19, qui a changé les habitudes touristiques des Français. « En pleine crise sanitaire, ils cherchaient des maisons un peu isolées pour limiter les risques. Il en est resté quelque chose. Après avoir goûté au plaisir de ne pas subir la foule, ils cherchent des lieux moins effervescents et plus reposants », note Laetitia Caron. « Beaucoup préfèrent désormais le tourisme de proximité au tourisme de masse », renchérit Bertrand Burdet. « Lors de la crise sanitaire, ils ont redécouvert leur pays. La campagne n’est plus du tout considérée comme une destination ringarde, mais de qualité », insiste Xavier Rousselou.

Louer à la campagne, c’est aussi parfois bénéficier d’une location de meilleure qualité que sur le littoral. « Les maisons à la campagne proposent souvent une capacité supérieure (7,2 personnes contre 6,6 à la mer). Raison pour laquelle elles sont plébiscitées pour les regroupements en famille ou entre amis », souligne Corinne Jolly. « Les vacanciers veulent plus d’espace, pouvoir se faire un barbecue et bronzer dans le jardin », ajoute Laetitia Caron. Et pour ceux qui recherchent l’originalité, l’offre est attractive : « On peut trouver une location dans une ferme, un château, un moulin, une écurie… Et vivre une expérience originale », souligne Bertrand Burdet. « Les logements y sont souvent moins standardisés que sur le littoral. Or, les Français adorent les belles bâtisses », ajoute Xavier Rousselou.

La promesse de multiples activités

Opter pour la campagne, c’est aussi avoir plus de chance de trouver une maison avec piscine. « C’est l’équipement le plus recherché, avant le wifi et le parking », note Bertrand Burdet. Et les vacanciers qui choisissent la campagne le font aussi pour pouvoir profiter d’une palette d’activités importante : « Dans beaucoup de petites villes sont organisés des festivals, des activités sportives, des marchés de producteurs… Et la découverte du patrimoine est une passion pour les Français », relève Solange Escure. Aucun risque de s’ennuyer cet été, donc.

* Etude qui porte du 1er juillet au 31 août 2022, avec évolution par rapport à la même période en 2019.