Sarthe : La première « vraie cave à vin intelligente du monde » se fait mousser

INNOVATION Lancé il y a un an, l'appareil fabriqué en France vient de recevoir le grand prix de l'Innovation de la Foire de Paris

Julie Urbach
— 
Ecellar185 se présente comme la première cave intelligente et connectée au monde
Ecellar185 se présente comme la première cave intelligente et connectée au monde — La Sommelière
  • La Sommelière, leader sur le marché de la cave à vin, revendique avoir inventé la première « vraie cave à vin intelligente du monde ».
  • Appli mobile, clayettes connectées... L'appareil aide le consommateur à conserver et à organiser sa collection de bouteilles.

Vous avez plusieurs bonnes bouteilles de vin chez vous ? Encore faut-il savoir comment et où les stocker… Alors que de plus en plus de Français craquent pour une cave à vin à installer dans leur cuisine ou leur salon, certains constructeurs rivalisent d’inventivité dans les fonctionnalités proposées. Il y a un an, le leader sur le marché, la Sommelière situé à Arnage ( Sarthe) a carrément lancé la « première cave connectée et intelligente au monde », baptisée Ecellar185. L’appareil, fabriqué dans les Pays-de-la-Loire et disponible dans les magasins d’électroménager au prix de 3.990 euros, vient d’être récompensé par le grand prix de l’innovation de la Foire de Paris.

En plus des 168 emplacements, c’est tout un tas de technologies que l’on retrouve à l’intérieur. Une façon de répondre à un problème courant chez les amateurs de vin, avance Didier Grychta, le PDG du groupe Frio, qui détient la marque. « Après avoir innové sur la conservation, il fallait désormais améliorer l’organisation. Quand on a 50 bouteilles ou plus, ça devient difficile de s’y retrouver ! » Finis les registres sur cahier ou tableau Excel : la cave, reliée à une application appelée Vinotag, s’occupe de tout. Equipée de capteurs, elle enregistre chaque entrée et sortie de bouteille en temps réel. Mais l’autre innovation, après trois années de recherche et développement, ce sont ces clayettes (les planches sur chaque étage) connectées, qui savent et indiquent grâce à une diode lumineuse où se situe telle ou telle bouteille dans la cave, et s’il est le moment de la consommer.

L'entreprise a imaginé des clayettes connectées
L'entreprise a imaginé des clayettes connectées - La Sommelière

Des alertes pour ne pas oublier les grands crus

Pour savoir où ranger ses précieux breuvages, là encore, votre smartphone peut vous aider. « Une fois que le consommateur a scanné son étiquette, la bouteille est reconnue avec une fiche préremplie. L’appli vous conseille le meilleur endroit où la placer : au fond, en bas si elle doit vieillir longtemps, à hauteur d’yeux si c’est plus récent. On peut aussi paramétrer la cave pour avoir une température homogène, aux alentours de 12 degrés, ou un échelonnement, avec des espaces un peu plus frais en bas pour les vins blancs, par exemple. »

Accords mets et vins, alertes à l’approche des dates d’apogée, cette cave nouvelle génération n’est-elle pas un gadget, alors que d’autres caves à vin connectées, certes moins évoluées, mais moins chères existent aussi sur le marché ? Ce n’est pas l’avis de Didier Grychta, qui estime que « les gens consomment moins mais mieux, avec une envie de s’éduquer au vin, de faire vieillir convenablement leurs bouteilles », et notamment certains grands crus qui peuvent tomber aux oubliettes, dix ans plus tard…

L’entreprise Frio, qui a réalisé 75 millions d’euros de CA en 2021, la moitié à l’export, ne communique pas sur le nombre d’unités vendues. Elle indique cependant que Ecellar185 est leader sur le marché des caves de plus de 3.000 euros et qu’une deuxième version « petite sœur » est déjà en préparation.