Carburants : Veolia se lance dans fabrication de biométhanol à base de papier

ALTERNATIVE La production chaque année de 12.000 tonnes de biométhanol permettrait de réduire les émissions de CO2 de 30.000 tonnes annuelles

20 Minutes avec agences
— 
Le logo Veolia.
Le logo Veolia. — SOPA Images/SIPA

Le groupe Veolia a annoncé ce mercredi le lancement d’une solution industrielle pour produire en Finlande, à compter de 2024, du biocarburant à partir de pâte à papier, une voie encore peu explorée. Selon le groupe français, il s’agit du « plus grand projet au monde de bioraffinerie produisant du biométhanol neutre en CO2 à partir d’une usine de production de pâte à papier ».

Cette solution a été développée en collaboration avec Metsä Fibre, premier producteur mondial de pâte à papier marchande et de bois scié. Cette source alternative pour fabriquer des biocarburants est presque entièrement inexplorée à ce jour, souligne le géant de l’eau et des déchets, qui se veut leader mondial des solutions écologiques.



Réduire les émissions de CO2 de 30.000 tonnes annuelles

Ce projet révèle un potentiel de production mondial de biométhanol d’environ 2 millions de tonnes par an, car il est « réplicable dans 80 % des usines de pâte à papier dans le monde », ajoute Veolia. Le biométhanol peut contribuer à remplacer les combustibles fossiles dans les transports. Le géant danois du transport maritime Maersk a ainsi annoncé le lancement en 2024 de son premier porte-conteneurs fonctionnant au biométhanol.

En Finlande, la raffinerie de biométhanol, détenue et exploitée par Veolia, sera adjacente à l’usine Äänekoski de Metsä Fibre. Elle aura une capacité de production annuelle de 12.000 tonnes et permettra, en remplaçant les carburants fossiles dans les transports, de réduire les émissions de CO2 de 30.000 tonnes annuelles. Cet investissement de 50 millions d’euros est subventionné par le ministère finlandais de l’Economie, selon le communiqué.