Maison : Quels sont les avantages d’avoir une douche italienne dans sa salle de bains ?

LOGEMENT L’engouement est tel que l’État a décidé de généraliser ces douches de plain-pied dans le neuf

J.P. pour 20 Minutes
— 
Le principe d’une douche à l’italienne repose sur l’invisibilité du système de tuyauterie et d’évacuation
Le principe d’une douche à l’italienne repose sur l’invisibilité du système de tuyauterie et d’évacuation — iStock / City Presse

Elle est la coqueluche des magazines de déco depuis plusieurs années. Elle mise sur la transparence, l’espace, peut s’intégrer dans une salle d’eau grande ou petite. Et séduit les jeunes branchés et les couples plus mûrs en quête d’accessibilité. On parle bien entendu de la douche à l’italienne.

L’atout design de votre salle d’eau

Cet équipement de plain-pied a révolutionné la conception de la salle d’eau depuis plusieurs années. Alors qu’il y a une décennie encore, le besoin d’intimité incitait à opter pour des parois teintées ou un épais rideau de douche, le minimalisme tient aujourd’hui la corde.

Le principe d’une douche à l’italienne repose en effet sur l’invisibilité totale du système de tuyauterie et d’évacuation, puisque les canalisations sont directement encastrées dans la dalle. Il n’y a aucun bac ni rebord, c’est la chape elle-même, maçonnée et carrelée, qui constitue l’espace douche. Une simple paroi, le plus souvent en verre, pour miser sur la légèreté et la transparence, vient matérialiser la démarcation avec le reste de la pièce et éviter les éclaboussures. Pour un rendu plus design, vous pouvez également « habiller » les murs et le sol de votre douche avec un carrelage différent de celui de la salle d’eau.

Un confort d’usage

Si la douche à l’italienne séduit tant, c’est aussi parce qu’elle réconcilie les partisans d’une toilette écologique avec ceux qui apprécient d’avoir de la place pour se laver. Car qui dit pas de bac, dit modularité de l’espace. Vous pouvez dimensionner votre installation à la taille que vous souhaitez et, si votre pièce est suffisamment grande, vous offrir le luxe de concevoir un format XXL pour profiter d’un maximum de confort.

Grâce à son design minimaliste, une douche à l’italienne est par ailleurs indiquée pour ne pas surcharger visuellement une pièce exiguë.

La douche à l’italienne, gage d’accessibilité

Ces installations de plain-pied et sans ressaut offrent en prime une facilité d’utilisation pour toutes les personnes à mobilité réduite. C’est notamment pourquoi l’État a choisi de généraliser les douches à l’italienne dans le neuf. Une mesure parue au Journal officiel du 17 septembre 2020, et applicable dans tous les logements neufs depuis juillet 2021, impose aux constructeurs de bâtir des habitations avec des salles de bains adaptables et zéro ressaut de douche.

Cette surface rectangulaire doit mesurer au moins 0,90 m x 1,20 m, pour une hauteur de 1,80 m. De même, s’il reste possible de préférer une baignoire, la transformation ultérieure en zone de douche doit pouvoir s’effectuer sans gros œuvre. Enfin, lorsque le logement compte plusieurs salles de bains, au moins l’une d’entre elles doit être aménagée avec une douche sans ressaut ou une baignoire.

Une pose dans les règles de l’art

Pour une utilisation optimale, votre douche à l’italienne doit être soigneusement conçue. Il est donc recommandé de faire appel à un professionnel. Voici les éléments essentiels à prendre en compte :

  • Le décaissement du sol : vous devez pouvoir creuser le sol sous la douche sur au moins 10 cm de profondeur pour y encastrer le système d’évacuation et les canalisations. En rénovation, l’alternative consiste souvent à surélever le sol par facilité et économie, et donc à créer une marche. Mais ce n’est pas l’idéal. Optez plutôt pour un receveur de douche extra-plat : ce bac se pose à même le sol et ses bords ne dépassent pas 5 cm de haut.
  • L’inclinaison de la pente : afin que l’eau s’écoule convenablement, il faut veiller à prévoir une pente de 1 % au sol et de 2 ou 3 % pour l’évacuation. Comptez en plus 1 cm de dénivelé à chaque coude de la canalisation.