Alsace : La justice donne son feu vert pour la reprise de Caddie par le groupe Cochez

SOULAGEMENT L’entreprise, dont l’unique site de production est basé en Alsace, avait connu trois redressements judiciaires en dix ans.

L.S. avec AFP
— 
Un caddie dans un supermarché. (Illustration
Un caddie dans un supermarché. (Illustration — Frédéric Scheiber/SIPA

C’est la fin d’une longue attente pour les salariés de Caddie et « un très grand soulagement » pour le président sortant de l’entreprise, Stéphane Dedieu. Ce mardi, le tribunal judiciaire de Saverne a donné son feu vert à la reprise de l’emblématique fabricant de chariots de supermarchés, en faillite depuis le début de l’année, par le groupe industriel nordiste Cochez. Caddie échappe ainsi à la liquidation, mais ses effectifs seront réduits de presque 20 % passant de 139 à 113 salariés.

L’offre acceptée permet la reprise de l’unique site de production de Caddie, situé à Dettwiller (Bas-Rhin). « Ce n’est pas une opération financière pour moi. C’est la sauvegarde d’un métier de tradition alsacienne », a souligné Pascal Cochez, fondateur du groupe du même nom spécialisé dans le transport et les services industriels. Un nouvel élan pour Caddie, qui a connu trois redressements judiciaires en l’espace de dix ans.