Antibes : Le « plus grand Lidl de France ouvrira au printemps 2024 », d’après la société allemande

PROJET L’enseigne de distribution allemande Lidl prévoit de construire un nouveau magasin dans la zone d’activités économiques des hauts d’Antibes, elle aura une surface de vente de 1.940 m2

Elise Martin
Le nouveau magasin sera « dans les nouvelles lignes architecturales » (llustration)
Le nouveau magasin sera « dans les nouvelles lignes architecturales » (llustration) — Pouzet / Sipa
  • Le magasin Conforama de la zone d’activités économiques des hauts d’Antibes est fermé depuis 2019.
  • En 2020, l’enseigne de distribution rachète le terrain et décidé d’y construire « le plus grand Lidl de France ».
  • Problèmes : cette volonté nécessite de réfléchir à l’accessibilité du site et notamment, l’aménagement de la voirie. Des études sont alors menées avec la Communauté d’agglomération Sophia Antipolis. Le permis de construire vient d’être déposé et est en cours d’instruction.

Les taules et les graffitis devront bientôt disparaître avec le bâtiment qui était devenu « une verrue », selon les mots d’Alexandre Follot, directeur général adjoint (DGA) aménagement et développement économique de la Casa (Communauté d’agglomération Sophia Antipolis). L’ancien Conforama de la zone d’activités économiques des hauts d’Antibes devrait laisser la place au « plus grand Lidl​ de France » d’ici le printemps 2024.

Lidl a racheté en 2020 l’emplacement du magasin de meubles, fermé depuis 2019, même s’il existe déjà une enseigne du « n° 1 du discount alimentaire » à « 400 m à vol d’oiseau ». Alexandre Follot développe : « Actuellement, la surface de vente du supermarché est de 436 m2. Pour la construction du prochain, ce sont 1.940 m2 qui sont prévus, avec 257 places de stationnement. »

Trois accès pour le site

Pour ce projet « pharaonique », il était « nécessaire » de penser à la circulation et l’aménagement urbain, d’où l’implication de la Casa et le retard de deux ans dans le plan initial d’ouverture de l’enseigne. Les équipes de la communauté d’agglomération ont fait tourner des simulateurs : Avec l’estimation de Lidl de faire venir 2.000 clients par jour, un flux de 190 véhicules circulerait en entrée et sortie en heure de pointe. « On a beaucoup travaillé avec le groupe sur cet aspect, poursuit le représentant de la Casa. Pour faciliter le trafic, il y aura donc trois accès pour le site. C’est déjà dense aujourd’hui, il fallait une fluidité du système. »

La réalisation de nouveaux aménagements routiers concernera alors la rue du Bon-Air et la voie Lyan. Ces travaux qui « ne causeront pas de perturbations dans la ZAE » assure le directeur adjoint, sont prévus entre fin 2022 et début 2024, « sous réserve de la délivrance du permis de construire, qui a été déposé fin 2021 ».

Près de 5,5 millions de travaux

Quant au magasin, « qui sera dans les nouvelles lignes architecturales », la société allemande prévoit « une ouverture commerciale au printemps 2024 ». Et pour le réaliser, le coût des travaux est estimé à près de 5,5 millions d’euros. Un Projet urbain partenarial (PUP) entre Lidl, la ville et la Casa devrait être signé prochainement. Alexandre Follot ajoute : « Sur les 5,5 millions d’euros, Lidl s’est engagé à prendre en charge 5 millions. »

Il conclut : « Sur l’aspect opérationnel, on regarde favorablement cette reprise du site. Lidl est devenu la première enseigne low cost en France. Ça répond à une demande à un endroit qui fait sens. Et ça va créer des emplois en plus de préserver ceux repris de l’ancien Conforama. »