Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
INTERIEUR5 revêtements originaux pour une salle de bains

Maison : 5 revêtements originaux pour une salle de bains

INTERIEUR
Grâce aux progrès techniques, de nombreux matériaux autrefois réservés aux pièces sèches font désormais leur apparition dans la salle de bain
Parquet, papier peint et moquette habillent désormais nos salles de bains.
Parquet, papier peint et moquette habillent désormais nos salles de bains. - iStock/ City Presse / City_presse
Lauren Ricard pour 20 Minutes

Lauren Ricard pour 20 Minutes

Alors que la salle de bains est devenue une pièce de vie à part entière, les envies en matière de décoration et d’aménagement de cet espace se font de plus en plus pointues. Lieu de relaxation, il se veut à la fois confortable et tendance, tout en conservant certaines spécificités techniques indispensables : étanchéité, résistance aux taches, facilité d’entretien…

En lieu et place du traditionnel carrelage, on observe l’emploi croissant dans les douches et au sol de cinq revêtements atypiques.

Le papier peint

Depuis quelques années, il est la grande star des intérieurs. Présent sur les murs des pièces à vivre, les crédences de cuisine et les têtes de lit, le papier peint se lance désormais à l’assaut des salles de bains. Si les parois de douche et dessus de baignoire sont les derniers endroits de la maison où l’on aurait imaginé le poser, c’est bien à ces usages que certains modèles sont destinés.

Résinés en plusieurs passes afin de devenir hydrophobes ou composés de fibres de verre qui les imperméabilisent, ces nouveaux papiers peints étanches sont spécialement conçus pour les pièces humides et résistent aux projections d’eau. Aucun risque, donc, de voir le papier moisir, faire des bulles ou se décoller au bout de quelques mois – à condition d’avoir été correctement posé.

Très récents, ces matériaux ont fait sensation lors des derniers salons consacrés à l’habitat et à l’aménagement de salle de bains. On apprécie tout particulièrement ceux formant une grande fresque ou en trompe-l’œil panoramique.

Le bois

Chaleureux, doté d’une texture agréable au toucher et disponible dans un large choix de couleurs et de finitions, le bois est un indémodable, même s’il a longtemps été boudé dans les salles de bains. Du fait de l’humidité ambiante, il risque en effet de se dégrader, de gondoler, voire de pourrir, dans cette pièce où le sol et les murs sont sujets aux éclaboussures. Mais ces problèmes ne sont pas une fatalité.

Luxury white bathroom in modern large house
Luxury white bathroom in modern large house - IStock/ City Presse

Il faut opter pour des essences naturellement imputrescibles comme la plupart des bois exotiques (bambou, ipé, wengé, teck, okoumé) ou d’appliquer un traitement spécial, tel que vernis marin ou résine, afin de le rendre étanche. Que vous jetiez votre dévolu sur du parquet ou du stratifié compatible avec les pièces d’eau, portez une attention toute particulière à la pose pour éviter que l’eau ne s’infiltre dans les interstices.

Enfin, si vous êtes séduit par l’aspect du bois mais redoutez trop les dommages potentiels de l’humidité, il existe également des carreaux qui imitent l’apparence du parquet.

La moquette

Désuète, peu hygiénique, poussiéreuse et vulnérable à l’humidité, vous pensiez que la moquette n’était plus qu’un lointain souvenir en matière de décoration ? Depuis deux ans, elle fait pourtant son grand retour dans les intérieurs, y compris dans les pièces d’eau, d’où elle avait longtemps été bannie.

On apprécie tout particulièrement ce matériau pour son côté douillet et chaleureux, mais aussi pour ses capacités d’absorption qui évitent les glissades dangereuses des revêtements trop lisses. Attention à bien choisir un modèle 100 % synthétique et imputrescible, afin de limiter les dégâts en cas d’infiltration.

Les briques

Les briques, à la minéralité brute, apportent une touche d’authenticité. Fabriquées à base d’argile, elles possèdent une texture poreuse et donc, sujette aux taches. Dans la salle de bains, il est nécessaire de les protéger de l’humidité et des éclaboussures des divers produits d’hygiène en leur appliquant un enduit hydrofuge transparent qui aidera à les étanchéifier et à les préserver.

L’ardoise

Utilisée traditionnellement pour recouvrir les toitures, l’ardoise a peu à peu conquis les intérieurs, auxquels elle confère du cachet. Avec son fini patiné et sa teinte allant du noir charbonneux au gris bleuté en passant par le violine profond, elle possède un potentiel esthétique.

Robuste et imperméable, elle est un revêtement appréciable, même s’il est préférable de la cantonner aux endroits n’entrant pas en contact direct avec l’eau. En effet, elle supporte assez mal le calcaire, qui a tendance à s’incruster dans ses anfractuosités, et se révèle délicate d’entretien.

Sujets liés