Le moral des ménages en légère baisse, selon l'Insee

BOF BOF Ce moral en berne est nourri par l'inflation

20 Minutes avec AFP
— 
Une calculatrice (image d'illustration).
Une calculatrice (image d'illustration). — DENIS CHARLET / AFP

Le moral des ménages a légèrement reculé en février pour le deuxième mois consécutif, sur fond de craintes quant à l’inflation, a indiqué  l’Insee ce jeudi.

L’indicateur qui synthétise la confiance des ménages s’établit à 98, soit un point de moins qu’en janvier, restant ainsi sous sa moyenne de longue période qui est de 100, détaille l’Institut national de la statistique.

Dans le contexte de hausse des prix, en particulier de l’énergie, davantage de ménages (+16 points) considèrent que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois.

Ils sont en revanche moins nombreux (-5 points) à estimer que cette hausse va s’accélérer dans les douze prochains mois.

Les craintes concernant le chômage en forte baisse

Les ménages sont ainsi un peu moins optimistes sur l’évolution du niveau de vie en France dans l’année à venir (-1 point).

En revanche, en février, les craintes relatives à l’évolution du chômage baissent fortement (-10 points) et tombent à leur plus bas niveau depuis juillet 2007, alors que le taux de chômage a fortement diminué l’an dernier à 7,4 %.

Lorsqu’ils regardent leur situation personnelle, les ménages sont plus partagés : ils sont moins nombreux à estimer que leur situation financière passée s’est améliorée (-3 points) mais un peu plus optimistes pour l’avenir (+1 point).

En février, ils sont aussi plus nombreux à estimer opportun de faire des achats importants (+1 point), à un niveau toutefois encore légèrement en dessous de la moyenne de longue période.