Energie : Comment se prémunir des escroqueries concernant les pompes à chaleur ?

Argent Les pompes à chaleur bénéficient de plusieurs aides publiques. Une aubaine pour les installateurs peu scrupuleux qui laissent aux propriétaires une grosse ardoise à régler...

J.P. pour 20 Minutes
— 
Face aux innombrables escroqueries qui touchent l'installation des pompes à chaleur, la prudence est de mise avant de vous lancer dans ce chantier.
Face aux innombrables escroqueries qui touchent l'installation des pompes à chaleur, la prudence est de mise avant de vous lancer dans ce chantier. — iStock / City Presse

En dépit des efforts de l’État et des acteurs du secteur, la rénovation énergétique attire toujours bon nombre d’arnaqueurs en tout genre. Les pompes à chaleur, dites PAC, sont elles aussi victimes de leur succès. Focus.

Mise en garde

C’est le magazine 60 millions de consommateurs qui a donné l’alerte à travers une enquête publiée fin janvier à la suite de nombreux courriers de victimes dénonçant les pratiques de vendeurs peu scrupuleux. Motivés par l’engouement pour ce type de chauffage utilisant des énergies renouvelables, des escrocs promettent en effet l’octroi d’aides financières afin de diminuer une facture dépassant 20.000 euros… Sauf que le montant récupéré in fine n’est pas à la hauteur des promesses ou n’existe carrément pas, tandis que le service client se fait tout à coup injoignable. Pour éviter de tomber dans le panneau, il faut donc redoubler de vigilance. En s’appuyant notamment sur les dix commandements d’installation proposés par l’Association française pour les pompes à chaleur (Afpac), 60 millions de consommateurs multiplie ainsi les conseils de prudence.

1/Une sélection impérative

Il vaut mieux éviter toute société utilisant le démarchage téléphonique et autres flyers dans les boîtes aux lettres. Les professionnels ayant pignon sur rue n’approchent pas les usagers, ils les laissent les contacter. De même, si le bouche-à-oreille est toujours bon à prendre, n’oubliez pas d’effectuer au moins 2 ou 3 devis d’entreprises différentes afin de vous lancer en toute connaissance de cause. N’hésitez pas non plus à demander des références de précédents clients et à les contacter pour connaître leur retour d’expérience.
Sachez en outre que pour prétendre aux aides publiques, vous devez obligatoirement faire appel à un professionnel labellisé RGE (reconnu garant de l’environnement). Pour trouver un artisan qualifié, vous pouvez utiliser l’annuaire disponible sur le portail officiel France-renov.gouv.fr ou contacter un conseiller au 0.808.800.700 (non surtaxé).

2/Une étude de terrain

Pour comparer des offres, encore faut-il que ces dernières soient basées sur une étude de votre logement en bonne et due forme, afin de vous proposer une pompe à chaleur correctement dimensionnée par rapport à vos besoins. 60 millions de consommateurs explique ainsi que la visite doit durer au moins 1 heure, temps nécessaire pour effectuer toute une série de vérifications de rigueur. L’Afpac recommande en plus d’exiger de consulter l’étude thermique réalisée par le professionnel pour établir son devis, afin de s’assurer du sérieux de son travail.


Une fois l’offre reçue, vérifiez aussi que le matériel proposé soit certifié NFPAC ou HP-Keymark et que la mise en service et la prise en main de l’équipement soient bien comprises dans le tarif. Les conditions de garantie doivent encore être écrites noir sur blanc. Enfin, l’Afpac conseille de demander également un contrat de maintenance avec l’installateur dans la mesure où ce type d’appareil nécessite un entretien par un professionnel tous les 2 ans dès lors que sa puissance est supérieure à 4 KW.

3/La vérité sur les aides

Investir dans une pompe à chaleur représente un budget non négligeable qui varie entre 5.000 et près de 20.000 € (installation comprise) selon le modèle choisi et le volume du logement à chauffer. Pour limiter la facture, il est alors possible de bénéficier de certaines aides publiques.

MaPrimeRénov' vous permet ainsi d’obtenir de 4.000 à 10.000 € de subventions, en fonction de votre niveau de revenus, pour une pompe à chaleur géothermique ou solarothermique. Le coup de pouce peut même atteindre plus de 14.000 € pour les foyers les plus modestes en cumulant cette aide avec la prime Coup de pouce chauffage. Mais attention, dans tous les cas, les PAC air/air (chauffage et climatisation) sont exclues.
Pour être sûr de profiter des subventions publiques, mieux vaut vous renseigner au tout début de votre projet auprès d’un conseiller France Rénov' au 0.808.800.700 (non surtaxé). Vous pourrez aussi bénéficier du suivi d’un accompagnateur rénov qui vous aidera dans vos démarches.