Télétravail : Pourquoi les carrières en distanciel sont de plus en plus envisageables

SWEET HOME De nombreux métiers permettent – depuis longtemps – d'organiser ses journées de travail chez soi

J.P. pour 20 Minutes
— 
De plus en plus d'actifs veulent désormais travailler d'où bon leur semble
De plus en plus d'actifs veulent désormais travailler d'où bon leur semble — iStock / City Presse

Il semble déjà loin le temps où l’on prônait la convivialité de l’open space et son  brainstorming permanent ! Depuis, des études ont démontré que la productivité des salariés « en présentiel » n’était pas forcément au rendez-vous et qu’une trop grande promiscuité pouvait finir par user les nerfs. Et puis la  pandémie est  passée par là, donnant un souffle fulgurant au télétravail.

Rompant avec la tradition française de présentéisme, de plus en plus d’actifs veulent désormais rebattre les cartes pour travailler où bon leur semble. Or, la tendance promet de s’intensifier dans les années à venir avec l’arrivée sur le marché de jeunes générations éprises de liberté et d’autonomie. Tour d’horizon des perspectives de carrière à distance...

Indépendant à domicile

Bon nombre de professionnels n’ont pas attendu la pandémie pour monter leur business depuis leur salon ! Divers métiers exercés en tant que micro-entrepreneur, indépendant ou libéral peuvent en effet très bien s’effectuer chez soi. C’est d’ailleurs bien souvent un choix financier puisque cela permet d’échapper à la location d’un local. Couturière, créateur de bijoux, styliste,  esthéticienne ou encore masseur peuvent ainsi proposer leurs services au sein de leur logement.

Divers métiers exercés en tant que micro-entrepreneur, indépendant ou libéral peuvent en effet très bien s'effectuer chez soi
Divers métiers exercés en tant que micro-entrepreneur, indépendant ou libéral peuvent en effet très bien s'effectuer chez soi - IStock / City Presse

C’est également le cas de beaucoup de postes qui interagissent avec l’extérieur, à l’image de l’expert-comptable freelance ou du secrétariat, en particulier dans le domaine médical. À l’aide d’un ordinateur et d’un téléphone, les agents de voyages, conseillers financiers et autres commerciaux et graphistes indépendants peuvent eux aussi diriger leur business depuis leur domicile.

Et pourquoi pas devenir écrivain, correcteur ou traducteur ?

L’ère du digital

L’avènement du numérique a démultiplié les possibilités d’exercer son métier à distance, que ce soit comme free-lance ou en tant que salarié en télétravail.

on ne compte par exemple plus les offres de coaching, de formateur et autres cours variés proposés directement en visio
on ne compte par exemple plus les offres de coaching, de formateur et autres cours variés proposés directement en visio - IStock / City Presse

Côté indépendants, on ne compte par exemple plus les offres de coaching, de formateur et divers autres cours proposés directement en visio ou via des vidéos préenregistrées diffusées sur Internet.
Les plus inspirés peuvent même créer leur propre chaîne YouTube afin de développer leur concept à plus grande échelle.

Bien entendu, les métiers du Web sont les premiers à profiter de cet engouement pour le travail à distance ! Citons pêle-mêle le développeur, le webmaster, le data scientist, le digital marketer (comprenez celui qui s’occupe du référencement de la plateforme), mais aussi le community manager, le Web designer et le rédacteur Web qui peuvent tous exercer en tant que freelances ou comme employés d’une entreprise en télétravail.

Le télétravail pour (presque) tous

Ceux qui apprécient la sécurité du statut de salarié peuvent se rassurer : selon une étude de 2020 de l’entreprise Boostrs, spécialiste des solutions RH de data métiers et compétences, 62 % des professions peuvent s’exercer en télétravail en France.

62 % des professions peuvent s'exercer en télétravail en France
62 % des professions peuvent s'exercer en télétravail en France - IStock / City Presse

Dès lors que vos tâches professionnelles quotidiennes peuvent être effectuées dans un autre lieu que les locaux de votre entreprise grâce à votre ordinateur, vous pouvez par principe envisager le télétravail. Le reste est affaire d’accord avec votre employeur pour trouver les modalités les plus avantageuses pour les deux parties. D’innombrables employés de bureau appartenant à une multitude de secteurs professionnels sont donc potentiellement concernés.

Qu’on se le dise, l’ère du « home office » n’en est encore qu’à ses prémices et les horizons sont infinis !

Focus sur les « job boards » spécialisés

Les sites Internet de recherche d’emploi ont vite senti le vent tourner ! Le temps est venu des « remote jobs » – comprenez les métiers qui peuvent s’exercer à distance –, que ce soit depuis votre salon, d’un espace de coworking ou encore, pourquoi pas, à l’autre bout du globe…
Dans ses critères de recherche avancée, Welcometothejungle.com propose par exemple un filtre « télétravail » permettant d’afficher plusieurs milliers d’offres à exercer en partie ou totalement en dehors de l’entreprise. Le principe est également le même sur le site de l’Apec.fr. Mais pour changer d’air, rien ne vaut les « job boards » anglophones spécialisés comme Remotive.io, Remoteok.io, Jobspresso.co, Workingnomads.co/jobs ou encore Nodesk.co.