63.400 chômeurs en plus en mars

EMPLOI Christine Lagarde estime que le chiffre n'est «pas catastrophique»...

Avec agence

— 

Le taux de chômage au quatrième trimestre 2008 a fortement augmenté à 7,8% de la population active en France métropolitaine (+0,6 point par rapport au troisième trimestre) et à 8,2% si l'on inclut les départements d'outre-mer (DOM), selon des chiffres publiés jeudi par l'Insee.
Le taux de chômage au quatrième trimestre 2008 a fortement augmenté à 7,8% de la population active en France métropolitaine (+0,6 point par rapport au troisième trimestre) et à 8,2% si l'on inclut les départements d'outre-mer (DOM), selon des chiffres publiés jeudi par l'Insee. — Denis Charlet AFP

Ce n'est pas une surprise, la mauvaise nouvelle avait été soufflée ce lundi par Christine Lagarde. C'est maintenant officiel: le nombre de chômeurs a augmenté en mars de 63.400 atteignant le chiffre de 2,44 millions de demandeurs d'emploi en métropole.

Le chiffre se monte à 3,48 millions (+77.000) si l'on compte les travailleurs exercant une activité réduite.

En février, on avait compté 79.900 demandeurs d'emploi de plus en catégorie A, portant à 2,38 millions le nombre de personnes à la recherche d'un contrat et n'ayant pas travaillé dans le mois.

«Pas catastrophique» selon Lagarde
 
«Les experts évaluent à quatre trimestres le décalage entre la reprise d'une économie et la reprise de l'emploi», avait indiqué ce lundi Christine Lagarde dans «le Figaro». Selon elle, le chiffre de mars n'est «pas catastrophique», mais «pas bon non plus». «Il faut s'attendre à des chiffres qui seront mauvais pendant un certain temps» car «même à partir du moment où l'économie va repartir, on aura la suite des conséquences en termes d'emploi» de la crise, avait-elle ajouté.

De son côté, François Fillon avait affirmé lundi que les chiffres du chômage seront «difficiles pendant toute l'année 2009», lors d'un déplacement à Mulhouse pour faire un bilan d'étape du plan de relance de l'économie.