Toulouse : La start-up Sigfox placée en redressement judiciaire

FRENCH TECH L’entreprise, spécialisée dans les réseaux bas débit et basse consommation, explique que ses difficultés sont notamment liées à la crise sanitaire

20 Minutes avec AFP
— 
La façade d'un tribunal de commerce (illustration).
La façade d'un tribunal de commerce (illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Le coronavirus est en train de faire une nouvelle victime dans le monde des affaires. Longtemps présentée comme une promesse de la « French Tech », la  start-up​ Sigfox, spécialisée dans les réseaux bas débit et basse consommation, a été placée en redressement judiciaire, a-t-elle annoncé mercredi.

« Le tribunal de commerce de Toulouse a ouvert ce jour, à la demande du directeur général, une procédure de  redressement judiciaire au bénéfice respectivement de Sigfox et sa filiale Sigfox France SAS (opérateur en France), assortie d’une période d’observation initiale de 6 mois », a indiqué la start-up. Cette période d'« observation doit permettre d’identifier, grâce à la mise en œuvre d’un plan de cession, de nouveaux acquéreurs ayant la capacité d’œuvrer pour le développement à long terme de Sigfox et de proposer un maintien des emplois ».

Quelque 350 employés

Selon l’entreprise, ses difficultés sont liées à la crise sanitaire « qui a ralenti l’activité (du secteur) sur les deux dernières années, et un marché des composants électroniques en pénurie depuis plusieurs mois ». Ces facteurs « ont lourdement pesé sur la situation financière de l’entreprise et en particulier sur son niveau d’endettement ».

Comptant environ 350 employés, Sigfox a été fondée en 2010 et son siège social est situé à Labège en Haute-Garonne, une commune limitrophe de Toulouse, avec des bureaux à Boston, Dallas, Dubaï, Madrid, Paris, Sao Paulo, Singapour et Tokyo. Dans la tourmente depuis près de 18 mois, la société a réalisé un plan de départ de 47 salariés, dont 25 départs volontaires, en septembre 2020. Son cofondateur Ludovic Le Moan avait ensuite cédé son poste de PDG en février 2021.