Alsace : L’aéroport de Bâle-Mulhouse en « reprise progressive » après une année 2020 très difficile

TRANSPORT L’EuroAirport a vu défiler 3,6 millions de passagers, en 2021

T.G. avec AFP
— 
L'aéroport de Bäle-Mulhouse (Illustration).
L'aéroport de Bäle-Mulhouse (Illustration). — A. Ighirri / 20 Minutes
  • L’EuroAirport de Bâle-Mulhouse va mieux. Après une année 2020 très compliquée, il a accueilli 3,6 millions de passagers.
  • « Pour cette deuxième année sous le signe de la pandémie, nous avons observé une reprise progressive », a commenté Matthias Suhr, directeur de l’aéroport.
  • Le trafic réalisé l’an dernier est légèrement supérieur à la prévision initiale de 3,2 millions de passagers.

Les avions ont davantage redécollé et les voyageurs sont revenus à l'aéroport franco-suisse de Bâle-  Mulhouse, en 2021. L’EuroAirport a enregistré un trafic de 3,6 millions de passagers en 2021, soit 1 million de plus que l’année précédente, mais aussi beaucoup moins qu’en 2019.

« Pour cette deuxième année sous le signe de la pandémie, nous avons observé une reprise progressive », a commenté Matthias Suhr, directeur de l’aéroport. En 2020, l’activité de l’EuroAirport avait chuté à 2,6 millions de passagers, très loin de son record historique de 9,1 millions réalisé en 2019.

Par rapport à ce pic, le bilan 2021 reste ainsi inférieur de 60 %, mais « nous avons connu une belle remontée à partir de l’été et atteint jusqu’à 60 % des chiffres de 2019 au second semestre, même 80 % certains week-ends », a relaté le directeur.

Le trafic effectivement réalisé l’an dernier est légèrement supérieur à la prévision initiale de 3,2 millions de passagers. L’EuroAirport, qui se place habituellement au 5e rang des aéroports régionaux français, espère poursuivre sa remontée cette année en atteignant le seuil de 6,2 millions de passagers, a complété Philippe Gauthier, directeur général adjoint par intérim.

Easyjet principale compagnie

Comme avant la crise du Covid-19, Easyjet demeure de loin la principale compagnie active à Bâle-Mulhouse, avec 57 % du trafic capté, selon les chiffres transmis par la direction de l’aéroport. Le trafic de fret a, en revanche, progressé l’an dernier de 10 %, pour se situer à 119.300 tonnes. Il a bénéficié de nouvelles offres de transport « tout cargo », vers Toronto avec Air Canada, et le fret express a été « porté » par la pandémie, avec le transport de produits sanitaires, selon la direction.