Euro : Leonard de Vinci et Simone Veil sur les futurs billets de la monnaie unique ?

SYMBOLE Christine Lagarde, présidente de la BCE, est favorable à ces personnalités, mais des monuments emblématiques pourraient aussi être choisis

X.R. avec AFP
— 
Les billets actuels, inspirés de styles architecturaux, seront bientôt remplacés.
Les billets actuels, inspirés de styles architecturaux, seront bientôt remplacés. — GILE Michel/SIPA

La discussion est sensible, car il faut veiller à n’exclure personne. En pleine refonte des billets de la zone euro, la BCE s’interroge : quelles images y mettre ? Pour convenir à tous les Européens lors de son introduction en 2002, la  monnaie commune s’était dotée, sur ses sept billets, d’arcs romans ou gothiques, ou encore d’éléments architecturaux modernes. Des illustrations qui représentent les différentes époques de l’histoire européenne de manière symbolique, et ont permis d’éviter aux Etats membres d’avoir à s’accorder sur un nombre très restreint de grandes figures historiques.

Le cahier des charges des premiers billets en euro interdisait d’ailleurs le recours à tout symbole d’identité nationale comme les portraits de personnages célèbres, utilisés habituellement pour les coupures nationales. Mais l’objectif de cette nouvelle mouture de l’euro est que « les Européens puissent s’identifier » à leur monnaie. Le concepteur des premiers billets, l’ancien graphiste de la banque centrale autrichienne Robert Kalina, estimait ainsi dans un récent entretien à l’AFP que de grands compositeurs comme Beethoven ou Mozart, « qu’on ne peut réduire à un seul pays », pouvaient représenter un bon choix.

6 visages ou des monuments

Christine Lagarde, patronne de la BCE, a aussi coché quelques noms. « Il faut trouver de grands vrais Européens au fil de l’Histoire pour que l’on puisse se reconnaître », a-t-elle expliqué jeudi sur France Inter. Parmi les candidats potentiels, elle a cité « Leonard de Vinci de toute évidence, dans les plus récents  Simone Veil clairement ». La liste des futurs heureux élus sera très restreinte puisqu’il n’y a plus désormais que six différentes coupures, cinq, dix, vingt, cinquante, cent et deux cents euros, après la disparition de la coupure de 500 euros.

Des monuments emblématiques du continent pourraient également être choisis pour la prochaine série, après les avis reçus d’un groupe de 19 experts, un par Etat membre de la zone euro, et du public.