Ferrero France va investir 36 millions d’euros dans son usine normande qui produit du Nutella

ENTREPRISE Pour les 18 prochains mois, le groupe italien va investir 36 millions d’euros sur son site normand de Villers-Écalles pour augmenter sa croissance en France

20 Minutes avec agence
— 
Une ligne de production du Nutella à Villers-Ecalles
Une ligne de production du Nutella à Villers-Ecalles — Nicolas Raffin/20 Minutes

Les périodes de Noël auront été lucratives pour Ferrero. Enregistrant une hausse de 6, % de ses ventes, le groupe italien a décidé de miser sur la France, son troisième marché après l’Allemagne et l’Italie. Ainsi, l’entreprise agroalimentaire a annoncé qu’elle investirait 36 millions d’euros sur les 18 prochains mois dans l’usine normande de Villers-Écalles ( Seine-Maritime), où est produit un pot de Nutella sur quatre dans le monde.

D’après nos confrères du Figaro, cela place à 135 millions d’euros le niveau des investissements réalisés par Ferrero sur le territoire français depuis dix ans. Une somme non négligeable qui, à terme, doit permettre à la marque de moderniser les lignes de Nutella, d’augmenter de 8 % les capacités de production de Kinder Bueno et de mettre en œuvre un projet d’entrepôt à 30 millions d’euros annoncé en 2019.

Ferrero France table sur 6 % de croissance en 2022

En 2022, le groupe souhaite ainsi augmenter de 6 % sa croissance dans l’Hexagone, pour atteindre in fine 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Dans cette lignée, Ferrero devrait lancer d’ici l’été prochain de nouveaux biscuits, secteur dans lequel le groupe est devenu numéro 2 en quelques années, comme le rappelle Le Figaro.

Enfin, s’il refuse toujours d’apposer le Nutri-score sur ses emballages, le groupe devrait prochainement investir 2 millions d’euros dans des programmes d’accès nutritionnel et d’accès aux sports.