Croissance : Bruno Le Maire maintient à 4 % la prévision pour 2022

PIB Selon le locataire de Bercy, l’économie a augmenté de plus de 6,25 % en 2021

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris.
Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris. — ROMUALD MEIGNEUX

L’explosion actuelle des cas de Covid-19 n’entame pas la confiance de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie maintient en effet la prévision de croissance du gouvernement pour la France à 4 % en 2022, le  variant Omicron ayant selon lui « un impact faible ».

Dans une interview au Figaro à paraître ce mardi, Bruno Le Maire ajoute, sans autre précision, que la  croissance a été en 2021 « supérieure aux 6,25 % annoncés ». La Banque de France estimait pour sa part le 19 décembre que la croissance du PIB atteindrait 3,6 % cette année, après 6,7 % en 2021.

Un déficit budgétaire finalement sous les 8 % du PIB

Le déficit budgétaire de 2021 sera « significativement inférieur à 8 % (du PIB) contre 8,2 % anticipé », les recettes fiscales ayant été plus importantes que prévu, relève en outre le ministre. Les mesures ciblées pour aider les secteurs particulièrement touchés par Omicron « devraient coûter une centaine de millions d’euros », précise-t-il, se déclarant de nouveau « ouvert à tout dispositif supplémentaire (…), notamment sur les exonérations de charges sociales », comme il l’a dit lundi après une réunion avec des organisations patronales.

Bruno Le Maire s’est par ailleurs engagé à tenir la promesse du Premier ministre Jean Castex de limiter la hausse des tarifs de l’électricité à 4 % en 2022. Pour cela, il promet « dans les prochains jours » de présenter « une solution complémentaire » concoctée avec EDF, qui s’ajoutera aux 8 milliards d’euros de baisse de la fiscalité déjà actés.