Enrico Macias rejoint la liste des victimes de la crise financière

CRISE Le chanteur fait les frais de l'effondrement des banques islandaises...

Avec agence

— 

Jacques Chirac a décoré jeudi le chanteur Enrico Macias, le cancérologue David Khayat, le pâtissier Pierre Hermé, le procureur général de la cour d'appel de Paris Laurent Le Mesle ainsi que le journaliste de TF1 François Bachy.
Jacques Chirac a décoré jeudi le chanteur Enrico Macias, le cancérologue David Khayat, le pâtissier Pierre Hermé, le procureur général de la cour d'appel de Paris Laurent Le Mesle ainsi que le journaliste de TF1 François Bachy. — Joël Saget AFP/Archives

Le chanteur Enrico Macias est l'une des victimes de renom de l'effondrement des banques islandaises qui risque de lui faire perdre une villa de très grande valeur dans le sud de la France, selon une source judiciaire luxembourgeoise.

Le chanteur âgé de 70 ans a déposé une plainte pour abus de confiance au Luxembourg contre les dirigeants de la banque Landsbanki Luxembourg, filiale locale de l'établissement islandais éponyme. L'affaire devait être plaidée en audience publique lundi, mais elle a été remise sine die faute d'avocat pour les six responsables islandais appelés à comparaître.

L'avocat luxembourgeois qui était censé les représenter s'est retiré du dossier il y a deux semaines. Cette défaillance va obliger les défenseurs du chanteur à relancer la procédure. Selon l'un de ses avocats, Me Patrick Goergen, le chanteur français avait obtenu un prêt de la banque Landsbanki Luxembourg garanti par une propriété en France.

Le FMI au chevet de l'Islande

L'avocat s'est refusé à fournir le montant exact du prêt, mais il a évoqué une valeur se montant à plusieurs dizaines de millions d'euros. Le prêt avait été consenti après une évaluation de la villa que le chanteur possède dans le sud de la France. Or, une partie des fonds ont ensuite été investis dans des produits financiers de banques islandaises dont la valeur a par la suite fondu avec la crise financière.

L'Islande compte parmi les pays les plus touchés en Europe par la crise. Son secteur bancaire s'est effondré, obligeant le pays à recourir à l'aide du Fonds monétaire international.