Nouvel An : Smic, impôts, frais de santé… Ce qui change au 1er janvier 2022 pour votre budget

CONSOMMATION « 20 Minutes » fait le point sur les nouveautés qui vont avoir un impact sur votre porte-monnaie dès ce samedi

C.P. avec AFP
— 
Nouvel An : Smic, impôts, Immobilier… Ce qui change au 1er janvier 2022 pour votre budget — 20 Minutes

Comme chaque année, le 1er janvier marque l’entrée en vigueur de nouvelles mesures et réglementations qui auront un impact sur le  budget des Français. Focus sur les bonnes ou moins bonnes nouvelles pour nos finances.

Smic

Le Smic augmente automatiquement de 0,9 % du fait de la hausse des prix. Il passe à 1.603,12 euros brut pour 35 heures hebdomadaires. Le taux horaire brut est à 10,57 euros.

Taxe d’habitation

La réforme progressive de la taxe d’habitation entre dans une nouvelle phase en 2022 : les ménages payant encore cet impôt bénéficieront d’une exonération de 65 % cette année, de cette taxe sur leur résidence principale,  quels que soient leurs revenus.

Avance immédiate du crédit d’impôt pour les salariés à domicile

Dès janvier 2022, les particuliers employant un salarié à domicile pourront recevoir chaque mois, dès le versement du salaire leur crédit d’impôt, un avantage fiscal égal à 50 % des dépenses supportées dans la limite de 12.000 euros par an. Deux conditions pour cela, précise l'Urssaf : utiliser le service « Cesu + » et ne pas être bénéficiaire de l’Aide personnalisée d’autonomie (APA) ou de la Prestation Compensatrice de Handicap (PCH).

Complémentaire santé

Les 2,5 millions d’agents de la fonction publique d’Etat peuvent bénéficier, sur demande, d’une prise en charge par leur employeur de leur cotisation de protection sociale complémentaire (mutuelle, assurance, institution de prévoyance) à hauteur de 15 euros par mois.

« Titre-mobilité »

S’inspirant du titre-restaurant, il va permettre au salarié de payer certains frais liés à ses déplacements domicile-travail pris en charge par son entreprise. Il intégrera le forfait mobilité durable – prise en charge des frais de déplacements utilisant des modes alternatifs à la voiture individuelle, sans cotisations ni impôts, jusqu’à 600 euros par an – et permettra de payer carburant ou alimentation de véhicules électriques, hybrides ou fonctionnant à l’hydrogène.

Prix du timbre en hausse

Les tarifs du courrier vont augmenter de 4,7 % en moyenne au 1er janvier. Le prix du timbre vert – pour un pli distribué en 48 heures en France métropolitaine – passera de 1,08 à 1,16 euro (+7,4 %), tandis que celui du timbre rouge – pour une lettre prioritaire, théoriquement distribuée le lendemain – grimpera de 1,28 à 1,43 euro (+11,7 %). Quant à l'« Ecopli » – formule la moins chère pour un envoi en quatre jours en moyenne, avec un timbre gris –, il augmentera de 8 centimes à 1,14 euro (+7,5 %).

Allongement de la garantie légale de conformité

La garantie légale de conformité pour les produits d’occasion est allongée de 6 mois. Désormais, un défaut de conformité apparu dans les 12 mois sur un produit de seconde main est présumé exister au moment de l’achat, sauf preuve contraire.

Une extension de 6 mois est également appliquée à la garantie légale de conformité pour un appareil réparé dans le cadre de la garantie légale de conformité. Concrètement, si un appareil électroménager neuf tombe en panne pendant sa durée de garantie de deux ans et qu’il est réparé, la garantie est étendue de six mois.

Contraception gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans

Déjà gratuite pour les mineures,a contraception sera désormais entièrement prise en charge par l’Assurance maladie​ pour les jeunes femmes jusqu’à 25 ans. Trois millions de bénéficiaires sont potentiellement concernées. Le dispositif, qui vise à lutter contre un « recul » de la contraception, coûtera 21 millions d’euros annuels.

Forfait patient urgences

Le « reste à charge » pour les passages aux urgences non suivis d’une hospitalisation ne sera plus calculé en fonction du « ticket modérateur » de 20 %, mais sur la base d’un nouveau « forfait patient urgences » fixé à 19,61 euros et également remboursé par les complémentaires santé. Le montant sera « minoré » à 8,51 euros pour certains publics comme les malades chroniques (ALD) et d’autres resteront exonérés, comme les femmes enceintes.